Ass. Nat: Fayulu, Kamitatu, Kalombo, mandats invalidés

 

Par Edmond Izuba

La plénière de l’Assemblée nationale de ce vendredi 11 mai a procede à l’invalidation de mandats de trois députés pour violation du règlement intérieur. Le premier, c’est Martin Fayulu, élu de Kinshasa, dans la circonscription électorale de Lukunga. Il lui est reproché l’absence prolongée dans l’hémicycle et manque de solidarité à l’endroit des autres députés. Le caractère publicitaire du boycott des activités parlementaires, à travers les médias traditionnels comme dans les réseaux sociaux, a été mal apprécié par ses anciens homologues députés.

Mêmement pour Olivier Kamitatu. Actuellement porte-parole de Moise Katumbi, à l’étranger, le président de l’Arc aurait également opté pour le boycott des activités et plénières de la chambre basse du parlement.

Pour le député Francis Kalombo, il s’est agit juste de prendre acte de l’abandon de son ancienne formation politique, le Pprd, pour rejoindre pour s’allier à Katumbi. Ces déclarations faites sur la chaine étrangère Tv5 auront pour conséquences sa déchéance au sein de l’assemblée et son remplacement par un autre candidat Pprd, son suppléant.

Bien avant, la chambre basse du parlement s’est associée au sénat, en congrès, ont procédé à la désignation de son délégué à la cour constitutionnelle. François Bokona, actuel président de commission politico-administrative et juridique de l’assemblée a été choisi pour représenter tout le parlement à haute instance juridique du pays.

Il y va ainsi pour compléter neuf juges, issus des différentes institutions du pays à savoir, la présidence de la république, le conseil supérieur de la magistrature, etc.