Acaj alerte: «La liste des partis politiques porte les germes des violences électorales

Par Edmond Izuba

Dans une déclaration ce lundi à Kinshasa, l’association congolaise pour l’accès à justice stigmatise la publication de liste des 599 et 77 regroupements politiques autorisés à œuvrer en Rdc, contenu dans un arrêté signé parle vice-premier ministre, ministre de l’intérieur et la sécurité, publié dans le journal officiel.

L’exclusion manifeste, et dédoublement forcé de certaines formations politiques sont porteurs de germes des conflits, troubles et violences électorales, prévient Georges Kapiamba.
“Quatre partis politiques -Udps- dont deux avec les mêmes siège social et arrêté ministériel d’agrément n•91-049 du 17 janvier 1991 (Udps/Tshisekedi et Udps/Tshibala) et un autre sans numéro d’arrêté d’agrément ni siège (Udps/rénové de M. Valentin Mubake).”

Acaj relève aussi que le MSR de Pierre Lumbi, Notre beau pays, NBP, de Tshibangu Kalala, leur ont été arrachés illégalement pour qu’ils soient confiés aux frondeurs.