Muzito-Palu, divorce consommé ?

 

Grevisse Tekilazaya

Les signaux d’une séparation à l’amiable s’annoncent…les choses tardent encore. Le pire est à craindre. Muzito continue de foncer le clou. Très serrein comme d’habitude, l’ancien premier ministre s’effraie un chemin.

Seul contre tous, c’est l’impression que donne le combat mené par Muzito. Il y a peu, Adolphe Muzito était au coeur de vif critiques parfois acerbes venant de ci et là, et c’est suite à ses prises de positionne. Malgré tout, l’homme ne se montre nullement tourner de ses objectifs, et demeure par consequent conforté.

L’homme semble déjà pris ses distances avec la MP. Au sein de son parti, il est déjà taxé du doigt. De grâce, Muzito n’est pas un piètre figure. Il est encore gardé au sein du parti quand bien même sa posture dérange plus d’un.

Muzito contre Kabila

Au cours d’une interview accordée à la Radio france internationale, l’homme s’est montré très sceptique quant à l’organisation des élections avec le président Kabila. Muzito est allé plus loin a dire que rien de ce qui se passe rassure pour la tenue des élections crédibles.

Pour lui, Kabila est son propre dauphin. , a t-il répondu.

Par ailleurs, Muzito a réitéré sa position de concourir à la magistrature suprême aux scrutins du 23 décembre.

Déjà placé en bonne position dans le sondage, faut-il dire que, Muzito draine aussi derrière lui une masse aussi importante au sein du parti Lumubiste. C’est tout à fait normal qu’il soit maintenu au parti sans compter ses relations avec le patriarche.