A. Muzito sur Tv5: «Je suis opposant à Kabila», comme tous les congolais.

 

Par Edmond Izuba

Il n’a pas porté les gants. Cette fois-ci, l’ancien premier ministre crache sur Joseph Kabila. «Cette pratique totalitaire» à laquelle se livre ce régime devient de plus en plus insupportable. Muzito répondait alors à la question sur la sortie du corps de l’activiste des droits de l’homme, Rossy Tshimaga, tué le 25 février lors d’une manifestation pacifique du Clc: “On ne laisse pas la population s’exprimer”, fait remarquer Muzito.

«Le président a récidivé en 2016.» Tout en ne voulant pas tenir les élections dans le délai constitutionnel. Le premier ministre honoraire estime que le chef de l’Etat, aujourd’hui fin mandat, lui-même avait mis fin à l’Alliance Palu-Mp de manière formelle.

Concernant son engagement politique actuel, il se dit opposé à la mauvaise gouvernance au pays et opposant à Joseph Kabila. “Je suis opposant à Kabila, comme d’ailleurs tous les congolais.”
Ce membre -indépendant- du parti lumumbiste unifié n’écarte pas une probable alliance future avec les partis de masse qui encerclent le pays.

Adolphe Muzito affirme qu’il est entrain d’identifier les besoins, avant de parvenir à l’élaboration de son projet de société, en faisant recours à une expertise de proximité avec la catégorie de la population qui fait les arts et métier. Et puis, interviendra le tour des grandes alliances avec les leaders de partis politiques. “Nous devons discuter sur les idées, le projet…j’estime que nous avons beaucoup de choses en commun entre nous congolais”, répond le lanceur d’alerte à la question sur le projet de Moise Katumbi.