Candidature commune: La «très attendue» rencontre entre Katumbi et F. Tshisekedi à Washington

Par Grevisse Tekilazaya

Dans l’agenda de son périple euro-américain, l’actuel président de l’Udps avait aussi prévu de rencontrer l’opposant Katumbi, en exil forcé, après plusieurs mois dont la dernière date de l’année 2017. Beaucoup sont ceux qui lisaient, entre ces deux hommes, une rupture totale de relation, après la création de Ensemble pour le changement, plate-forme électorale de l’ancien gouverneur du grand Katanga.

Les voici, à quelques mois de la tenue des élections, confronter à une dure réalité «candidature commune», seule évidence pour l’opposition de gagner les élections. Cette question de si grande importance sera sans nul doute abordée par Moïse Katumbi et Félix Tshisekedi au cours de leur rencontre à Washington.

Ces deux leaders de l’opposition ont tous exprimé leur volonté de concourir à la magistrature suprême aux scrutins du 23 décembre. Mais reste à savoir, qui va céder face à l’autre. Et surtout faudra t-il être réaliste au regard des enjeux en présence. Aussi est-il que chacun est à la tête d’une plateforme créee pour les élections.

“ nous sommes pour quelques jours et pour quelques rencontres importantes”, a réagi le leader du tout puissant Mazembe dans l’un médias.

Avant l’heure n’est pas l’heure, dit-on. Pourtant, ce dicton a tendance à faire exception en Rdc. L’on se croit déjà être de plein pied à la période de campagne. Il suffit d’observer de près les agitations au sein de la classe politique congolaise.

A l’opposition, l’on dénonce toute tentative de la part du président Kabila à se représenter lors des élections. Car, la constitution lui interdit. Une thèse, qui ne tient pas du tout, d’après la démonstration d’un chercheur de droits Mirindi.