Slider

Affaire Peter Tiani : les journalistes de Kinshasa projettent les actions de rue.

Par la Rédaction

Les journalistes de la ville de Kinshasa appelle à la sagesse la chambre du conseil du Tripaix qui devra statuer sur l’octroi ou non de la liberté provisoire du patron de  » Le Vrai journal « , Peter Tiani arrêté pour calomnies, imputations dommageables et diffamation.

Dans un point de presse ce lundi 12 novembre 2018, les journalistes ont promis de descendre dans la rue si Peter Tiani ne bénéficiait pas de la liberté provisoire.
Les avocats, réservés, ont cependant évoqué des irrégularités procédurales dans l’affaire : “nous avons constaté une célérité suspecte dans l’évolution de ce dossier”, estime Me Hervé Diakiese, avocat conseil du journaliste Tiani.

Pour rappel, Péter Tiani avait été arrêté après avoir relayé une information d’un autre média (scooprdc.net) sur la disparition de 400.000$ dans la résidence officielle du premier ministre.
Les journalistes regrettent le fait que les autorités utilisent les maisons carcérales pour les intimider afin d’empêcher des enquêtes sérieuses et indépendantes. «Aujourd’hui, c’est devenu la modalité habituelle et pratique: interpeller les journalistes afin de les intimider. C’est une manière de vouloir tordre la procédure afin de les priver automatiquement de leur liberté», a déclaré le journaliste Eliezer Ntambwe.

Transféré à la prison centrale de Makala depuis le week-end dernier, c’est ce mercredi que la chambre du conseil devra confirmer la détention ou ordonner sa mise en liberté provisoire.

Dans la même catégorie

Articles récents

Reformes electorales : le G-13 a mis d’accord toutes les parties prenantes

Par Serge Mavungu Le G-13 a fait une déclaration au cours de son point de presse tenu, ce lundi...

Gouvernance locale: la population de Limete, favorable à la relance du projet conduit par « Elaeis ASBL »

Par Serge Mavungu Une année après ,le projet sur la gouvernance locale de la Commune de Limete mené par...

RDC-Projet Inga III : la société civile dénonce l’opacité totale des protocoles d’accords

Par Ben Dongoko Eu égard aux zones d'ombres qui prennent ampleur dans le projet Inga III, les organisations de...