Marché des jeeps des membres du gouvernement : « la société LT Cimpex est disqualifiée pour faux et usage de faux », réplique le cabinet Willy Ngoposs

Par Jean-Chrysostome Luntadila

Les récentes sorties médiatiques de la société de vente des véhicules LT Cimpex accusant le vice-premier ministre, ministre des infrastructures et travaux publics de l’avoir disqualifié sur base des critères (à indiquer) superfétatoires, ont eu l’effet d’un pétard mouillé qui a poussé son cabinet à réagir avec documents. D’après le chargé de communication du Vice-premier ministre Willy Ngoposs, le dossier administratif de la société LT Cimpex contenait certains documents légaux qui sont faux. « Après vérification, il sied d’indiquer que l’attestation de situation fiscale susvisée n’émane pas des services de la Direction des impôts », répond le Directeur général ai de la DGI à la requête introduite par le cabinet de Willy Ngoposs sur la certification de l’attestation de la situation fiscale de la société LT Cimpex Sarl. L’attestation de situation fiscale que détient jusqu’à présent cette société c’est un faux, les références données sur son document renvoie à une autre société, à savoir : AIRTIMES.

Deuxième litige, la seule société congolaise qui présentait beaucoup de chance de gagner l’appel d’offre à six rubriques, LT Cimpex Sarl, n’avait pas l’autorisation de fabricants de Nissan et Toyota. « Le gouvernement ne pouvait faire confiance à cette société compte tenu de plusieurs faiblesses constatées après vérification du dossier administratif de LT Cimpex. C’est des millions de dollars du trésor public qui doivent être confiés aux sociétés exerçant en Rdc qui ont rempli toutes les conditions de l’appel d’offre, peu importe la nature des individus », réplique Olivier Mavungu, chargé en communication du VPM Ngoposs.

De son côté l’Autorité de régulation des marchés publics auprès de qui LT Cimpex sollicitait l’arbitrage, vient de trancher. Elle a déclaré irrecevable le recours en appel de la Société LT Cimpex pour prématurité, les membres du comité de règlement des différends de l’ARMP ont levé la suspension de la procédure due à l’introduction du recours du DG de LT Cimpex. en outre, l’ARMP donne carte blanche au vice-premier ministre, ministre des infrastructures et travaux publics de poursuivre la procédure avec les sociétés ayant gagné formellement le marché.    

Ci-dessous le document officiel de la DGI attestant l’inexistence de l’attestation de situation financière de LT Cimpex    

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
ciel dégagé
25°C
25°
25°
83%
2.1kmh
0%
jeu
28°
ven
33°
sam
32°
dim
32°
lun
31°

A la Une