Programme de 100 jours : Sélé Yalaghuli, Baudouin Mayo, Willy Ngoopos et Déo Mutombo invités par le parquet général (documents )

Par Edmond Izuba

La justice en République Démocratique du Congo, a invité à titre d’expert, depuis le 8 février plusieurs ministres du gouvernement Ilunga Ilunkamba ayant en charge la gestion des finances, et le gouverneur de la banque centrale du Congo. Le parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Matete procède une «minutieuse» enquête sur l’exécution de fonds de financement du programme d’urgence de 100 jours du chef de l’État. C’est par instruction du Vice-premier ministre en charge de la justice et garde des sceaux qui veut la lumière sur la construction des sauts-de-mouton et de logements sociaux des militaires et autres, dans le cadre de l’exécution du programme d’urgence de 100 jours initié par le président de la république.

Le ministre de finances Célé Yalaghuli, le premier à être avisé, de fournir à la justice des pièces à conviction suivantes :

  • les copies des ordres de paiement informatisés (OPEI) et/ou toutes les lettres de paiement d’urgence établies en faveur de toutes les entreprises retenues dans le cadre de l’exécution des travaux de 100 jours;
  • transmettre également l’exécution du plan de trésorerie et de décaissement de fonds en faveur des entreprises exécutant les travaux de 100 jours. Au gouverneur de la banque centrale du Congo de livrer à la justice un relevé complet de paiements effectués en faveur des sociétés exécutant les travaux de 100 jours et les bordereaux de paiements ainsi que les avis des crédits y relatifs.

-Le vice-premier ministre en charge du budget doit apporter les copies de tous les bons d’engagement établis en faveur des sociétés exécutant les travaux de 100 jours ainsi que les numéros des dossiers y relatifs. Son collègue des infrastructures et travaux publics est prié de mettre à la disposition de la justice les documents ci-après :

  • la liste des entreprises retenues dans le cadre de l’exécution du programme de 100 jours;
  • les documents de passation des marchés publics en rapport avec ces travaux ;
  • les statuts des sociétés et/ou entreprises soumissionnaires et contractuelles;
  • les contrats et/ou protocoles d’accord d’exécution des travaux
  • l’avis du Bureau Technique du Contrôle (BTC) en sigle.

Ci-dessous les réquisitions du parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Matete

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
ciel dégagé
25°C
25°
25°
83%
2.1kmh
0%
jeu
28°
ven
33°
sam
32°
dim
32°
lun
31°

A la Une