Slider

RDC : la multinationale VLISCO clouée au pilori, Monique Gieskes rétablie DG de la société par le tribunal de commerce !

Par Edmond Izuba

Plusieurs mois après derrière la barre, le tribunal de commerce vient mettre fin à une saga judiciaire qui opposait la multinationale VLISCO contre sa Directrice gérante Monique Gieskes. D’après le verdict dont une copie est parvenue à la rédaction d’Objectif-infos.cd, le tribunal a débouté VLISCO SARL et a rétabli Monique Gieskes dans ses droits. Ainsi, le jugement RCE 6451 a ordonné l’annulation des mesures prises par l’assemblée générale qui s’est déroulée les 20,21 et 22 Août 2019 tenue à l’absence de sa DG en mission de service. En outre, il réhabilite avec effet immédiat et sans délai Monique Gieskes à son poste de Directrice gérante de VLISCO, avec paiement intégral de ses arriérés de salaire de six mois y compris les avantages liés à la fonction. Telle est l’économie du jugement rendu public par le tribunal de commerce le 7 février 2020 à l’issue d’une audience publique.

La multinationale clouée au pilori par Monique Gieskes

Fier de son expérience de 8 ans au sein de cette entreprise hollandaise comme DG, l’ancienne présidente de Global Compact des nations unies, une structure de défense des droits des opprimés, Monique Gieskes considère son licenciement abusif comme une humiliation du point de vue de ses efforts fournis pour l’épanouissement de cette société. Elle a repris du courage pour venger ce qu’elle considérait comme une injustice sociale. Devant les instances judiciaires, étape par étape, la partie civile se conformait toujours à la forme, jusqu’à atteindre le tribunal de commerce.

Les décisions prises par la société multinationale VLISCO pour imposer une sanction de licenciement à Monique Gieskes, a énervé plusieurs dispositions légales en RDC. Esclave de lois du pays, Monique Gieskes a rappelé la violation de l’article 14 qui stipule que : l’assemblée générale ne peut se tenir que sur convocation de le (la) Gérant(e) à la demande des associées. C’est-à-dire que les associés manifestent le désir et (la) Gérant(e) dispose de 14 jours pour la convoquer. Si le (la) Gérant(e) est empêché(e), le commissaire au compte à la demande de la gérante peut le (la) remplacer. Si le commissaire au compte est empêché, le tribunal peut désigner un commissaire (mandataire) ad-hoc.

L’article 281 et l’article 326 de l’acte uniforme (OHADA) et l’article 7 du contrat de mandat ont davantage renforcer l’illégalité du limogeage de Monique Gieskes.

MoniqueGieskes reste présente dans la mémoire des femmes (vulnérables)

A Goma et à Bukavu, deux grandes villes de deux Kivus, 4 ans plus tard, le nom de Monique Gieskes est planté comme une encre indélébile dans la mémoire collective de quelques femmes bénéficiaire de ces bonnes actions. A l’image de  Jeanne d’Arc, cette jeune française qui s’est donnée pour mission de libérer son pays de l’occupation anglaise, Monique Gieskes à emboiter le pas. Elle a su, dans un laps de temps, transformer le désespoir des femmes victimes de la violence sexuelle en milieux de conflits (guerres), à un sourire infini. Des précipices dans lesquelles se trouvaient ces femmes en séchant leurs larmes jusqu’à leur autonomisation. « Un travail psychologique a été faite préalablement pour aboutir à la réintégration sociale de ces femmes martyrisées », nous explique une femme devenue séropositive après le viol, et est bénéficiaire des réalisations de Monique Gieskes à Goma.

A Bukavu, l’action de Monique a profité de l’intervention du Docteur Prix Nobel Dénis Mukwege, le surnommé réparateur des femmes. Son assistance aux patientes de l’hôpital Panzi a poussé les victimes de la violence sexuelle en milieux de guerre à fonder désormais un espoir sur un avenir tout en oubliant leur passé sombre. Dans ces deux grandes villes de deux Kivus les anciennes écoles de formation des femmes deviennent aujourd’hui une meilleure référence des (jeunes) filles mères.     

Un film documentaire de court métrage, les stagiaires sont présentés un par un et leurs histoires, dramatiques mais résumées par des phrases clés, sont proposées au public dans un crescendo d’intensité.

Dans la même catégorie

Articles récents

Expulsion de l’ambassadeur du Rwanda en RDC : les mouvements citoyens seront à nouveau dans rue ce mercredi

Par Ben Dongoko Les propos désobligeants tenus par l'Ambassadeur du Rwanda en RDC, Vincent KAREGA, ne cessent d'offusquer les...

Procès 100 jours : ouverture du procès en appel, les avocats de Kamerhe sollicitent la remise jusqu’au rétablissement de leur client

Par Serge Mavungu L'audience du procès en appel dans l'affaire dite de "100 jours" a finalement eu lieu, ce vendredi...

RDC : Toute la vérité sur la gestion du compte « reliquat de la paie de salaires » des agents de l’Etat [Analyse]

Depuis quelques jours circulent dans les réseaux sociaux des tweets et des commentaires sur les réquisitions d’informations que les services compétents ont adressées...