Après sa vidéo devenue virale dans les réseaux sociaux, Denise Moukendi fait son mea culpa : «paix aux mamans de l’Est du pays»

Par Paul-Valery Nkoto

Elle n’a pas attendu voir les critiques très acerbes continuées contre sa vidéo devenue virale dans les réseaux sociaux. Denise Dusauchoy Moukendi a fini par courber l’échine. Par les mêmes canaux, réseaux sociaux, la webjournaliste a présenté son mea culpa aux bonnes consciences choquées par les insultes les plus abominables. La journaliste freelance s’est adressée plus particulièrement aux mamans de la partie Est du pays avant de regretter ses propos indécents. La tribune «excuse ou mieux pardon» de cette mère de trois enfants, réserve également un bon recadrage à une clique des hommes qui ne respectent aucunement la femme.

Ci-dessous la tribune «excuse» de Denise Moukendi Dusauchoy

Que mon Dieu accorde la paix à toutes les femmes de l’Est du pays .

Chères mamans de l’Est choquée par cette petite vidéo coupée et sortie de son contexte car je m’adressais dans une vidéo d’une heure à ses fils de pute qui m’ont insulté, humilié, vilipendé sur le mur de Toussaint Mika depuis des mois (qui m’a présenté des excuses sincères accompagnés de son épouse pour le désagrément causé par ses ami(e)s virtuels pour la plupart) recevez mon pardon en mon nom, mon mari, ma famille biologique (ma mère) et communautaire depuis Bruxelles où je suis au chevet de mon mari malade.

En tant que femme et mère surtout combattante pour les droits des femmes depuis la Belgique et la France mes deux pays d’adoption ainsi que la #RDC mon pays d’origine, féministe à outrance je ne jetterai jamais d’opprobre ou cracherai sur mon propre combat, « d’être la voix des sans voix ».
Denise Dusauchoy est l’une des initiatrices de la marche mondiale, une ONG regroupant des femmes militantes partout dans le monde qui en son temps est venue célébrée la journée internationale de la femme à Goma en 2010 en interpellant le monde à travers une déclaration poignante pour un état d’urgence des femmes qui subissent les effets des guerres à l’Est de mon pays d’origine (on détruit le sexe de la femme qui est le socle pour détruire la société).

Ne torpillons pas un combat pour des individus qui ne respectent aucunement les femmes.

Les influenceuses Congolaises qui portent haut le combat de la femme ne sont pas nombreuses, restons soudées.
Personne ne parlera de la #RDC sans l’Est, ni du centre d’où je suis.

Maintenant, et si nous canalysons cette énergie pour bouter hors de la l’Est du pays tous ces génocidaires qui violent, pillent, torturent et tuent nos compatriotes!!!

Denise Dusauchoy
L’héroïne des temps modernes

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
légère pluie
24.8°C
24.8°
24.8°
81%
0.9kmh
99%
lun
29°
mar
29°
mer
30°
jeu
32°
ven
29°

A la Une