Affaire COBIL contre enfants TAMBWE : Le DG Guillaume BOLENGA défie le Gouvernement congolais

Par Jean-Chrysostome Luntadila

Par son arrêt RCA 29998, la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe avait condamné la COBIL SA à payer aux enfants TAMBWE LUGEZI la somme de 150.000 USD, à l’issue d’un long procès portant sur une parcelle située sur l’Avenue Colonel Ebeya, dans la Commune de la Gombe.

Poursuivant l’exécution de cet arrêt, les enfants TAMBWE avaient fait pratiquer depuis le 20 janvier 2017 jusqu’à ce jour, une saisie attribution des créances sur les comptes de la COBIL SA à la TMB, à concurrence de la somme due.

Les Ministres successifs de la Justice, des Hydrocarbures et du Portefeuille ont à plusieurs reprises enjoint à la COBIL SA de désintéresser les enfants TAMBWE avec la somme saisie. Mais son DG Guillaume BOLENGA défie les différents Ministres donneurs d’ordre au nom de l’Etat congolais, actionnaire unique de la COBIL SA, et se rebelle ouvertement contre l’exécution dudit arrêt. Le Super DG préfère gaspiller l’argent de cette société d’Etat, bien commun du peuple congolais, à financer des procès inutiles en contestation de l’exécution, dans l’unique but pour ne pas exécuter la condamnation irrévocable sous RCA 29998, se réfugiant derrière une prétendue immunité d’exécution.

Et pourtant, non seulement l’Etat congolais actionnaire unique de COBIL SA a renoncé à son immunité par ses Ministres de la Justice, des Hydrocarbures et du Portefeuille, mais aussi depuis l’arrêt n° 103/2018 du 26 avril 2018 de la CCJA, les sociétés à capitaux publics constituées sous l’une des formes des sociétés commerciales prévues par l’AUSCGIE ne sont plus bénéficiaires de l’immunité d’exécution prévue à l’article 30 de l’AUPSRVE.

La toute nouvelle Cellule Climat des Affaires, CCA, créée par Son Excellence Monsieur le Président de la République est appelée à diligenter une enquête sur la gestion de l’affaire enfants TAMBWE par le DG BOLENGA et la coalition FCC-CACH se devra d’écarter le nom de Monsieur Guillaume BOLENGA de la liste de futurs mandataires publics, car un DG qui défie l’Etat propriétaire et qui entraine la société d’Etat dans d’interminables procédures judiciaires aux conséquences pécuniaires incommensurables juste pour ne pas exécuter une décision de justice coulée en force de chose jugée, n’est pas digne de gérer la chose publique. Monsieur BOLENGA, la COBIL SA n’est pas votre propriété, l’Etat propriétaire vous a ordonné de payer la créance judiciaire des enfants TAMBWE, exécutez-vous sans atermoiements funestes. .

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
peu nuageux
25°C
25°
25°
83%
3.1kmh
11%
ven
29°
sam
35°
dim
34°
lun
32°
mar
32°

A la Une