Convocation du congrès : Franck Diongo encourage  Félix Tshisekedi à dissoudre le parlement

Serge Mavungu

Le Président du Sénat, Alexis Tambwe Mwamba est revenu, hier sur les ondes de Top Congo FM sur les motivations de convoquer un congrès.
Cette sortie médiatique a créé un tollé au sein de l’opinion vu que la proclamation d’État d’urgence par le Président le Président de la République constitue le point d’achoppement.
Pour Franck Diongo,›le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo n’a pas violé la Constitution a déclarant cet État d’urgence.
Éminent juriste poursuit-il,Alexis Tambwe Mwamba sait pertinemment bien que le Président de la République ne devrait pas se référer au Parlement pour prendre une telle décision.
Pour étayer sa thèse Franck Diongo s’est référé à l’article 061 de la Cour Suprême de Justice de 2007.
Le Président de la République est plutôt dans l’obligation d’obtenir le quitus du Parlement , s’il s’agit de la prorogation de l’État d’urgence.
Cette d’attitude de Tambwe Mwamba et Mabunda Lioko,renchérit le président du MLP, donne une occasion à Félix Antoine Tshilombo de dissoudre ce Parlement.
« Comment pourriez-vous comprendre qu’un Parlement qui est là que pour saper les actions du gouvernement »,s’est étonné Franck Diongo.

Et F.Diongo d’ajouter : »convoquer un congrès à ce moment est une façon de fouler au pied les décisions relatives au Covid-19 prises par le Chef de l’Etat »,a-t-il souligné.
L’occasion faisant le larron Franck Diongo a déclaré que les deux présidents de deux chambres du Parlement roulent pour Joseph Kabila.
Ils ont comme mission de mettre le pays à feu.