Négociations Gouvernement-pétroliers: réduction du prix du litre à la pompe de 2200 FC à 1980 FC

Par la Rédaction

L’état d’urgence sanitaire en vigueur en RDC pourra à nouveau être prolongé. Ceci ressort du Conseil des Ministres présidée par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, en mode vidéo conférence, le 04 mai 2020, réunion à laquelle le Chef du Gouvernement, Ilunga Ilunkamba, a participé. Selon le Président de la République, le rapport du Comité Multisectoriel de lutte contre le Covid-19 que préside le Premier Ministre, révèle le risque toujours accru de voir cette épidémie causée davantage de dégâts parmi la population. A cet effet, il estime nécessaire de maintenir l’état d’urgence sanitaire pour des périodes successives de 15 jours, jusqu’à la déclaration de la fin de l’épidémie par l’organe compétent. Les présidents de deux chambres du Parlement seront saisis pour ce faire.

Et sur le plan sécuritaire, le Conseil a noté qu’un calme relatif règne sur
l’ensemble du territoire, hormis l’existence de quelques poches de résistance
des forces négatives notamment à Béni, Ituri et le Sud-Kivu. Concernant le dossier sur l’instabilité des provinces présenté par le VPM, Ministre de la Justice, après débats et délibération, le Conseil des Ministres a décidé de le soumettre à l’appréciation du Président de la République et du Premier Ministre.

Pour ce qui est de l’évolution des travaux sur la structure de prix des produits pétroliers. Le Gouvernement Ilunga a obtenu des pétroliers une réduction du prix à la pompe de 20%, soit 1980 FC le litre au lieu de 2200 FC.
Il faut aussi signaler que lors de sa réunion, le Conseil des Ministres a procédé à l’adoption du projet de Décret portant création, organisation et fonctionnement d’un établissement public dénommé Guichet Unique de création d’Entreprise (GUCE).

Primature.cd

 

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
peu nuageux
26°C
26°
26°
78%
2.1kmh
20%
ven
26°
sam
33°
dim
33°
lun
34°
mar
30°

A la Une