RDC-Justice/Dossier Vital Kamerhe : Tout savoir dans cette affaire avant le procès du 11 Mai prochain

Par la Rédaction

Après plusieurs jours d’attente, le dossier en Justice du directeur de cabinet du Chef de l’État portant sur le détournement des fonds publics alloués au programme d’urgence de 100 jours s’approche de plus en plus. À moins de 72heures du début des audiences, on vous dit tout sur l’avant procès et le scénario qui prend de plus en plus de forme.

Pour rappel, invité à comparaître au parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Matete le 08 Avril dernier, Vital KAMERHE, directeur de cabinet du Chef de l’État n’aura jamais rentré chez lui et ce, malgré son statut, à la suite de son interpellation le même jour et après une intense audition au parquet de Kinshasa/Matete. 3 jours plus tard, soit le 11 Avril, à la suite d’une demande de liberté provisoire introduite par ses avocats, la chambre de conseil du parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Matete rejettera à deux reprises d’accorder une liberté provisoire à Vital KAMERHE, et le placera en détention provisoire de 15 jours à la même date.

Le 27 Avril 2020, le parquet estimera avoir réuni suffisamment d’éléments de preuve pour le début du procès, qu’on fixera son début le 11 Mai courant. Écroué à la prison centrale de MAKALA depuis le 08 Avril, Vital KAMERHE confiant, appellera les siens au calme. De leur côté, les sympathisants du premier collaborateur du Chef de l’État n’ont pas cessé de clamer l’innocence de leur leader. ‹‹ Le directeur de cabinet n’a pas la responsabilité de suivre l’affectation des fonds payés directement par la banque dans les comptes des entreprises››, clament-ils.

Il sied de noter que plusieurs griefs sont portés contre Vital KAMERHE, dont les principaux sont le détournement des deniers publics, la passation des marchés de gré à gré, l’enrichissement illicite,… A ce jour, des révélations ne cessent de tomber sur plusieurs dossiers qui semblent disculper le directeur de cabinet du Chef de l’État Congolais. Si, sur le dossier des marchés de gré à gré une correspondance qui porte la signature de l’ancien premier ministre, Bruno Tshibala Nzenze, datant du 18 Août 2018 est sortie du lot, le décaissement des fonds pour l’achat des maisons pré-fabriquées pour les 26 provinces se serait passé en ce moment là, pendant que Vital KAMERHE était alors opposant ou même disons-le, candidat à l’élection présidentielle.

Ainsi, après analyse des faits et au regard de l’évolution du dossier, voir le directeur de cabinet du Chef de l’État être disculpé et même acquitté de toute inculpation prend de plus en plus d’ampleur, et semble même être la conséquence exacte de la forme que prend le dossier à ce jour. Pour l’instant, personne ne sait vraiment la suite. Wait and see, comme disent les Anglais.

Grandjournalcd.net

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
couvert
27°C
27°
27°
83%
2.1kmh
93%
jeu
30°
ven
34°
sam
31°
dim
32°
lun
24°

A la Une