Procès Kamerhe : devant ses juges naturels, Vital Kamerhe affirme de n’avoir pas agi seul !

Par Serge Mavungu

Le directeur de cabinet du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Vital Kamerhe a,au cours de l’audience de ce lundi 11 Mai 2020, à la prison centrale de Makala, déclaré avoir participé à l’exécution du programme de cent jours du Président de République comme l’un de neuf superviseurs désignés par Félix Tshisekedi pour l’accomplissement de ce programme, lancé en fin Février 2019 à la place échangeur.

Le partenaire principal politique de Félix Tshisekedi dans le cadre de la coalition CACH s’est dit étonné de constater qu’il est tenu seul responsable du dysfonctionnement constaté dans l’exécution de ce programme du Chef de l’État alors que cette équipe de superviseurs avait aussi un coordinateur.

« Il s’agit du programme du Président de la République. Ce programme n’est pas le fruit de Monsieur Kamerhe. C’est comme si aujourd’hui, parler de ce programme devient assimilable à un crime de détournement », a déclaré le leader de l’UNC.

Et Vital Kamerhe d’ajouter : »je suis intervenu dans ce programme comme Directeur de cabinet du Chef de l’État. Dans cette équipe de supervision, il y avait, notamment Monsieur Deogratias Mutombo, Gouverneur de la Banque Centrale du Congo (BCC), Monsieur Henry Yav, à l’époque Ministre des Finances. Et chacun supervisait dans son secteur, mais sous la coordination de Monsieur Nicolas Kazadi, l’ambassadeur itinérant du Président de la République », a révélé Vital Kamerhe.

Vital Kamerhe a conclu qu’il gérait son personnel par des correspondances, sans toucher à l’argent qui n’était pas dans ses attributions en tant que superviseur.

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
peu nuageux
26°C
26°
26°
78%
2.1kmh
20%
ven
26°
sam
33°
dim
33°
lun
34°
mar
30°

A la Une