Procès Kamerhe : Une justice équitable à quel prix ? (Tribune)

Par la Rédaction

Beaucoup de congolais réclament la démocratie et une justice équitable sans trop se demander ce que cela veut dire au juste?
-Quel sera le prix à payer? Sommes-nous capable de le payer? -Sommes-nous prêts à le payer?
La 1er Audience du Procès des travaux de 100jours, me donne l’impression qu’à l’heure de la révolution digitale, nous choisis d’utiliser ces outils formidables que nous offres les nouvelles technologies, pour faire du lynchage médiatique afin d’aboutir à une mise à mort des prévenus que beaucoup ont déjà condamnés .
Un réflexe qui nous rappelle une autre ère, celle du far west .
Si nous voulons que ce procès annonce la renaissance de notre justice, il devra respecter les règles juridiques les plus élémentaires.
Sinon , ce sera juste une slogan vide comme c’est souvent le cas.

Je vois malheureusement que la plus part des avis sur cette première audience se concentre sur les intentions présumés des accusés ou de la Défense … ou sur des photos que chaque parti interprète à sa façon.
Pour ma part je suis surtout choqué par les faits suivants:
-Pourquoi un setting aussi humiliant qui annihile toute présomption d’innocence.
Avez -vous déjà vu ds les pays développés que nous voulons tant imiter un membre du gouvernement en fonction ou non ,jugé en tenu de bagnard sous un arbre?
Fillion, Sarko … et bien d’autres sont actuellement mis en examen pour des faits similaires … Juppé a même été condamné ds le passé sans pour autant être humilié …
⁃ La vérification des identités des prévenus doit-t-elle passer par la divulgation publique de leurs domiciles et numéros de téléphone sur la chaîne nationale. Le tribunal va t-is assurer leurs sécurité en cas de liberté provisoire ou de libération ?
⁃ Le fait que le ministère public n’ait pas daigné faire parvenir le dossier de l’accusation à La Défense à temps , est si je ne m’abuse, un vice de procédure et cela aurait dû obliger le Juge de reporter la séance à immédiatement. Mais le juge a préféré continuer plus longtemps avant de lever la séance …
-Le refus de la mise en liberté provision ce Mardi 12 Mai, d’une personne incapable d’échapper à la justice dû à ses fonctions et responsabilités , dû aussi au fait qu’il a un casier vierge et surtout pendant cette période de confinement , semble étrange .
Car si nous nous prêtons aux procès d’intentions qui sévissent sur les réseaux sociaux, on pourra dire que lorsqu’on combine cela avec le vice de procédure cité plus haut , il y a de quoi se demander si le but ultime ne serait pas de prolonger la détention du Directeur de Cabinet afin de contraindre le Président de la république de le démettre de ses fonctions.

Une justice équitable passe par strict respect de la loi. Et construire sa renaissance sur une fondation faites de matériaux politisés fera que cette édifice s’écroulera très vite et entraînera ce pays dans une crise politico-économique encore plus profonde.
Soyons prêt à payer Le prix de la démocratie jusqu’au bout … Cela commence par avoir de la probité morale ds nos jugements pour ou contre soyons justes.
Arrêtons de nous limiter à nos instincts primaires comme au far west, car nous sommes bien au 21 siècle.

Par maître Eliezer Nzazi

Dans la même catégorie

Articles récents

RDC : le PDG Martin Ekanda sera inhumé ce jeudi 13 août à la Nécropole Entre Terre et Ciel

Par Serge Mavungu Décédé dans la nuit du 17 juillet 2020 , de suite d'un dysfonctionnement organique, le programme...

Présidence de la Ceni : la candidature de Paul Nsapu portée par une frange importante de la société civile

Par Serge Mavungu La polémique autour du prochain animateur principal de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) continue à...

RDC : le ministère de l’intérieur procède à l’identification de “toute personne détentrice d’une arme d’auto-défense”, Gilbert Kankonde

Par Jean-Chrysostome Luntadila Le ministère de l'intérieur, sécurité et affaires coutumières accorde trois mois, pour que toute personne détentrice...