RDC : Envol de Delly Sessanga craint des perspectives politiques sombres avant 2023

Par Jean-Chrysostome Luntadila

Le parti politique Envol, parti cher au député national Delly Sessanga, dresse un bilan politique peu satisfaisant quant aux nombreux et innombrables attentes de la population congolaise. Au cours d’une déclaration à Kinshasa faite par le porte-parole Nicholas Lengha, ce parti d’opposition a regretté qu’à deux semaines de la clôture de la session de mars au niveau de l’assemblée nationale, dans le contexte d’état d’urgence certes, «plusieurs sujets majeurs politiques n’ont pas été abordés». Les questions ayant trait à la relance du processus électoral par l’audition du rapport de la Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) et le renouvellement de ses animateurs ; la réflexion et les indications claires sur la problématique du recensement dans les perspectives des élections de 2023; l’examen et l’adoption de la loi des finances rectificative pour 2020; n’ont pas attirées l’attention des décideurs.

Cette formation politique préfère elle attirer la sonnette d’alarme afin d’éviter le risque d’une crise politique majeure à l’horizon.

Dans un autre chapitre, le parti Envol conscientise l’ensemble de la population congolaise contre la pendemie de la Covid-19. Il salue les efforts fournis par l’équipe de la riposte pilotée par le Dr Jean-Jacques Muyembe, pour avoir su, dans un premier temps, maîtriser la propagation de cette maladie dans notre pays.

Face à la recrudescence de l’insécurité dans majeure partie de l’Est de la RDC, Envol qui déplore la dégradation de la situation sécuritaire dans l’Ituri, Tanganyika, Haut-Katanga, Nord-Kivu et ailleurs, appelle à la responsabilité des politiques et à la vigilance de la population.

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
brume
24°C
24°
24°
83%
4.1kmh
20%
sam
34°
dim
34°
lun
31°
mar
32°
mer
33°

A la Une