RDC : «le refus de lever les immunités du président du sénat constitue un fâcheux précédent», d’après Georges Kapiamba

Par Paul-Valery Nkoto

l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) déplore le rejet de la demande d’autorisation du procureur général près la cour de cassation aux fins d’instruction de l’affaire M.P contre le sénateur Alexis Tambwe Muamba, président du sénat, intervenue le 26 mai dernier. Cette organisation de défense et de monitoring de violation des droits de l’homme dénonce une volonté manifeste d’ériger l’impunité et l’autoprotection en mode de fonctionnement institutionnel ce, sous couvert d’immunité parlementaire ondoyante.

«Le refus de lever les immunités parlementaires du président du sénat Alexis Tambwe Mwamba constitue un fâcheux précédent en ce que les sénateurs ont décidé de violer délibérément leur propre règlement intérieur qui proscrit notamment des imputations dommageables et autres attaques personnelles. Vouloir couvrir ces forfaitures par des immunités parlementaires pose un questionnement légitime sur la sagesse des occupants de la chambre haute du parlement», a déclaré Georges Kapiamba, président de l’Acaj.

Pour lui, le sénat par essence une chambre des sages appelée à jouer un rôle de premier plan dans la matérialisation de l’ordre social tel que voulu par le peuple, à travers la constitution.

«La sagesse républicaine attendue du sénat se trouve rudement éprouvée par son fonctionnement actuel qui pérennise malheureusement tares qui handicapent depuis plusieurs années le développement de la République Démocratique du Congo», a-t-il martelé.

Dans la même catégorie

Météo

Kinshasa
nuageux
26.1°C
26.1°
26.1°
56%
2.9kmh
53%
dim
33°
lun
32°
mar
31°
mer
33°
jeu
27°

A la Une