RDC : la corporation des journalistes (UNPC) porte plainte contre l’Udps

Par Gratis Makabi

Le président de l’Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC), Kasonga Tshilunde a révélé lors du point de presse, ténu ce lundi 29 juin 2020 au siège de l’association, que l’UNPC a porté deux plaintes suites aux violences faites aux journalistes Molisho, Bassa et Kassamba, dont la deuxième est contre l’Union pour le Progrès Social (UDPS).

Kasonga Tshilunde a dénoncé le fait que les journalistes soient agressés et tabassés par les partis politiques, car sans la presse les partis politiques ne connaîtraient pas l’ascension.

« Les journalistes ne sont pas des ennemis des partis politiques, sans ces derniers les organisations politiques n’existeraient pas, d’autant plus la presse les accompagne afin qu’elles soient propulsées…Deux véhicules de Jean-Marie Kassamba ont été détruits, Claude Molisho a été tabassé vers le boulevard triomphal par un groupe des manifestants, Jean-Marie Bassa a été frappé comme pas possible au siège de l’UDPS, en ce moment il est toujours à l’hôpital. Pour ce faire, l’UNPC a déposé une plainte au parquet général de la Gombe pour l’agression de Claude Molisho et pour la destruction des biens de Jean-Marie Kassamba. Ensuite une plainte au parquet général de Matete contre l’Udps, vu que Jean-Marie Bassa a été tabassé au siège de ce parti » a-t-il évoqué.

Il sied de rappeler que les journalistes Jean-Marie Bassa et Claude Molisho ont été agressés le 24 juin dernier par des manifestants qui protestaient contre les 3 propositions de lois initiés par les députés Aubin Minaku et Garry Sakata. Ils avaient saccagés aussi quelques biens matériels du journaliste Jean-Marie Kassamba dont ses deux véhicules.