RDC : « 60 ans après l’indépendance, le peuple congolais doit briser la peur », Martin Fayulu

Serge Mavungu

Le président de la formation politique Ecide, Martin Mayulu appelle le peuple congolais, soixante ans après l’indépendance, à briser les chaines de la peur, de la soumission et de la résignation. 

Le candidat malheureux au scrutin présidentiel de novembre 2018 renchérit dans son adresse: « plus de lamentations, ni de supplications ».

Comme les vaillants fils du pays Simon Kimbangu; Patrice Emery Lumumba; Joseph Kasa-vubu et nos pères de l’indépendance, ainsi que nos martyrs du 4 janvier 1959, brisons les chaînes de l’humiliation et bravons le système inhumain et dégradant de l’occupation ».

En analysant l’actuelle situation politique du pays, Martin Mayulu attribue celle-ci est consécutive à l’absence de légitimité des institutions et de leurs animateurs, cause fondamentale des crises politiques récurrentes en RDC depuis soixante ans.

« Le monde entier voit comment le pays qui devrait être le moteur du développement de l’Afrique toute entière est en train de sombrer », a-t-il regretté.