RDC : Levée de l’État d’urgence ou fin de la pandémie de COVID-19 ?

Par Edmond Izuba

Des scènes de liesse de se sont faites observées en plein milieu de la nuit et de façon spontanée dans les grands carrefours de la capitale congolaise, accompagnées de cris de joie, des chansons ont été entonnées, pas de danse exhibés, des klaxons sonnés, pétards joués, bref l’on se croirait aux années 70 lors du dernier sacre des léopards football du Zaïre de 1974 en Egypte. 

Dans les têtes des jouisseurs, qui manifestaient sans la moindre intention du respect des mesures barrières recommandées, juste après le discours du chef de l’Etat marquant la fin de l’Etat d’urgence instaurée pendant cette crise sanitaire liée à la covid-19, cette levée de l’État d’urgence vient libérer le peuple d’un chômage forcé. Certains terrasses et bars se trouvant non loin des principales artères de la ville province de Kinshasa, ont vendu en plein air dans le but de joindre l’utile à l’agréable. 

Les hommes et enfants de Dieu, eux, ont préféré garder leur souffle en attendant le 15 août, date prévue pour la réouverture des églises et lieu des cultes.

Le déconfinement ne risque pas de renvoyer le pays au réconfinement du pays cette fois-là?

Les autorités congolaises déjà impuissantes à faire respecter les mesures barrières compte tenu la dégradation du système sanitaire du pays et la mauvaise gestion de cette pandémie la plus cruelle face au quotidien des congolais, n’hésiteront pas à le faire sans tenir compte de la situation socio-économique déjà vacillée de la population qui navigue désormais au gré de la Covid-19.

Le Chef de l’État met fin à son État d’urgence et rend obligatoire le port des masques 

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a, dans un message adressé à la Nation ce mardi 21 juillet 2020, annoncé la fin de l’état d’urgence en République Démocratique du Congo.

Magasins, banques, restaurants, cafés, bars, entreprises, rassemblements reprennent dès ce mercredi 22 juillet 2020.

À partir du 03 août 2020, la reprise des écoles, universités.

À partir du 15 août 2020, la réouverture des églises, lieu des cultes, la reprise des mouvements migratoires interprovinciaux, l’ouverture des ports, aéroports, et frontières, réouverture des discothèques, stades, et salles des spectacles.

Pour les funérailles, les mesures restent d’application.

Pour ce qui est des résultats réalisés sur terrain, Félix Tshisekedi félicite les équipes de la riposte pour les prouesses dans la gestion de la pandémie. «Grâce à ces efforts le taux de mortalité est passé de 11% à 2,4%. Suite à ces avancées la RDC occupe la 9 em place en Afrique Sur le plan des cas détectés, 12 em place en Afrique toujours sur le plan des décès, précise le chef de cette reprise de la vie normale souligne t’il doit se faire dans le respect des mesures barrières».

Pour ce faire, Tshisekedi annonce le renforcement des dispositifs sanitaires dont: le système de lavage des mains à l’entrée de chaque province, le port des masques rendu obligatoire dans les places publiques, désinfection régulière des lieux des activités, a-t-il renchérit. 

Notons que cet état d’urgence décrété par le président de la République démocratique du Congo depuis la déclaration de cette pandémie à coronavirus a permis à l’équipe de la riposte d’identifier 8534 cas, après une prise en charge 4528 personnes ont été déclarées guéries, 196 décès, 14 provinces touchées ,dont l’épicentre est la ville province de Kinshasa avec 7254 cas.