Kongo-Central : le ministre des affaires foncières entame une tournée axée sur la numérisation du patrimoine foncier

Par la Rédaction

La numérisation de l’ensemble du patrimoine, solution idoine aux problèmes fonciers.

Le ministre des Affaires foncières, Molendo Sakombi, accompagné du secrétaire général de son département ministériel, a entamé, samedi 25 juillet 2020, une tournée d’inspection dans le Kongo central par Kasangulu, la portée d’entrée de a province.
Tout le décorum était en place pour l’accueillir, à
12 heures, au bâtiment administratif, par l’administrateur du territoire, Isabelle Nkusu Ntemo, assistée du député provincial, élu de Kasangulu, Jean-Claude Vuemba.

A travers son mot de bienvenue, Isabelle Nkusu a relevé que 75 % des dossiers judiciaires du territoire disposant de 4 000 concessions et 15 carrières concernent bien évidemment les conflits fonciers. La vente illégale des terres par les chefs coutumiers à plusieurs personnes constitue la source de ces litiges à répétition. Dans le souci d’y mettre bon ordre, le préalable, pour elle, de prendre la décision de suspendre toutes les ventes de terres jusqu’à nouvel ordre.

Jean-Claude Vuemba, représentant du peuple, au fait de la situation au regards de multiples plaintes de la population sollicitant son arbitrage,
n’a pas dit autre chose qu’en soulignant la récurrence de ces conflits qui mettent en mal un grand nombre des administrés. Il a mis en avant un fait indéniable : « tout ressortissant de Kasangulu à un problème foncier ». Ainsi, a-t-il préconisé, le soutien à la démarche de l’administration territoriale par le membre du gouvernement contribuerait à apporter des solutions satisfaisantes.

Se montrant très réceptif, le ministre Molendo Sakombi a exprimé ses vifs remerciements aux autorités du territoire, promettant tout son soutien pour les accompagner en vue d’apporter des réponses à toutes ces questions. Il a souligné que la meilleure solution à tous ces conflits fonciers, à travers le pays, ne passerait que par la numérisation de l’ensemble du patrimoine foncier congolais. Et pour ce faire, il a annoncé qu’un accord a été signé avec la Turquie, pour ce faire, dont Kinshasa sera la ville pilote, avant le Kongo central, en raison de sa proximité pour, bénéficier de cette expertise.

C’est par la visite au bureau du Cadastre que le ministre a terminé la première étape de sa visite dans la province.

Tiré du mur Facebook de Jean-Pierre Eale

Dans la même catégorie

Articles récents

Haut-Katanga : faux, « le Vpm Gilbert Kankonde n’a jamais été en insécurité », rétorque la société civile

Par Ben Dongoko Le cadre de concertation de la société civile du haut-Katanga dément l'information selon laquelle le gouverneur...

Conjoncture économique : le conseiller du Chef de l’Etat Marcellin Bilomba prévoit un atelier sur la dédolarisation en septembre

Par Gratis Makabi Le Conseiller principal du chef de l'État en charge de l'économie et finances, Marcellin  Bilomba a...

RDC : le cardinal Fridolin Ambongo épouse les réformes proposées par le groupe de « 13 » personnalités

Par Serge Mavungu Le groupe de 13 personnalités politiques et de la société civile a rencontré le Cardinal Fridolin...