RDC : la société civile appelle le gouvernement à mettre fin à l’insécurité dans le grand Katanga

Par Serge Mavungu


Les organisations de la promotion et de défense des droits humains ASADHO, ACAJ, LE, LICOF, JUSTICIA Asbl, VSV ainsi que les mouvements citoyens FILIMBI et LUCHA suivent avec attention la dégradation de la situation sécuritaire dans les provinces du Haut-Katanga, Tanganyika, Lualaba, Haut-Lomami et ses impacts sur la réalisation des droits et libertés garantis par la Constitution congolaise.


Ces organisations ont,dans un communiqué conjoint, invite le Gouvernement centralà  prendre très au sérieux le message d’avertissement lancé par Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza en date du 26 juillet 2020 sur les préparations d’un vaste conflit dans cette région;à interpeller les différentes autorités provinciales pour leur implication dans la dégradation de la situation sécuritaire et l’exacerbation des messages et autres pratiques tribalistes dans l’unique but d’affaiblir l’autorité de l’Etat;à tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité des officiers militaires de l’armée et de la police basés dans le grand Katanga en vue de faire échec aux stratégies de déstabilisation de la région;à garantir l’apolitisme des services de sécurité.Aux autorités provinciales des provinces du Haut-Katanga, du Haut-Lomami, Lualaba et Tanganyika, elles les exhortent à tout mettre en œuvre pour ne pas cautionner et encourager l’insécurité contre leurs administrés;à mettre à la disposition des services de sécurité tous les moyens nécessaires pour démasquer les groupes des malfaiteurs qui endeuillent les différentes villes, cités et villages des provinces ci-haut  citées.

Quant aux formations  politiques, ces organisations les invitent à dénoncer publiquement et solennellement toutes les pratiques de nature à menacer la paix et l’intégrité territoriale;à appeler leurs militants aux vertus de la paix, la tolérance, la cohabitation pacifique,plutôt que détruire la jeunesse en l’armant et l’incitant à des actes de violence contre d’autres jeunes;à cesser d’attiser les tensions tribales pour des fins politiques.

Dans la même catégorie

Articles récents

Haut-Katanga : faux, « le Vpm Gilbert Kankonde n’a jamais été en insécurité », rétorque la société civile

Par Ben Dongoko Le cadre de concertation de la société civile du haut-Katanga dément l'information selon laquelle le gouverneur...

Conjoncture économique : le conseiller du Chef de l’Etat Marcellin Bilomba prévoit un atelier sur la dédolarisation en septembre

Par Gratis Makabi Le Conseiller principal du chef de l'État en charge de l'économie et finances, Marcellin  Bilomba a...

RDC : le cardinal Fridolin Ambongo épouse les réformes proposées par le groupe de « 13 » personnalités

Par Serge Mavungu Le groupe de 13 personnalités politiques et de la société civile a rencontré le Cardinal Fridolin...