Slider

COVID-19 : le secteur touristique paralysé, Yves Bunkulu déterminé à relever les défis

Par Jean-Chrysostome Luntadila

Le secteur du tourisme en phase de se réveiller après la levée de l’Etat d’urgence et de certaines mesures interdisant les voyages en RDC. La flambée mondiale de COVID-19 a provoqué une paralysie à l’échelle planétaire et, de tous les principaux secteurs de l’économie, c’est le tourisme qui est le plus durement touché. Dans un contexte de plus grande incertitude, le ministre congolais du tourisme tente relever les défis.

Bien avant l’apparition de la pandémie de Covid-19, le ministre avait lancé la numérisation dans son secteur dans le but de renforcer le contrôle de la taxe touriste et la bonne gestion du Fonds de Promotion pour le Tourisme en République Démocratique du Congo. Ce dispositif insufflé par le ministre Yves Bunkulu qui commençait déjà  à produire ses fruits n’eut-été l’interdiction des mouvements et la fermeture des frontières internes et externes. Placé dans un domaine longtemps négligé, le jeune ministre met tout son souffle en jeu veut donner à son secteur les nouvelles couleurs pour rattraper retard et renflouer les caisses du trésor public.   

La relance du tourisme post COVID-19…

Sous l’impulsion du ministre du tourisme, le directeur de cabinet adjoint du ministre du tourisme, Rodrigue Victor Nyangi a tenu une réunion jeudi 30 juillet dernier autour de la question liée à la relance du secteur de tourisme à Kinshasa après la levée des mesures liées à l’état d’urgence sanitaire. Plusieurs personnalités dont le représentant du commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) à Kinshasa, le colonel Miguel Bagaya, le Commandant du commissariat de la Gombe, le Major Roger Tambwe, le représentant du ministre provincial du Tourisme, le conseiller Mayonde Kolongo ainsi que quelques conseillers du ministre de tutelle ont pris part à cette rencontre. 

Les participants ont non seulement étudié les voies et moyens pour relancer ce secteur mais aussi comment Kinshasa peut contribuer au respect des gestes barrières dans le tourisme pour éviter la deuxième vague de contamination de la maladie de la Covid-19.

Pour la police, l’ordre est donné, il va falloir une modalité pratique. L’arrêté signé par le gouverneur est encore en vigueur malgré la levée de l’état d’urgence. Le Chef de la PNC dans la capitale, le Général Sylvano Kasongo a déjà pris des dispositions par rapport aux mesures barrières en ayant instruit ses éléments de veiller au port obligatoire et correct des masques pour éviter la propagation de la  Covid-19.

De son côté, l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) a annoncé la reprise des activités touristiques dans les parcs nationaux et les autres aires protégées à travers le pays. Mais seul un groupe de moins de 20 personnes par activité touristique est recommandé. La distanciation physique obligée reste de 15 mètres.

Dans la même catégorie

Articles récents

RDC : les syndicats de la territoriale dénoncent l’immixtion des politiques dans leur secteur, leur assemblée générale est prévue ce samedi

Par Serge Mavungu Le syndicats du Ministère de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières invite les agents et cadres d'autres...

Single « Regarde-moi » : Ferre Gola s’excuse pour son accent Kongo

Par Edmond Izuba Lors de son point de presse tenu à Kinshasa,  jeudi 24 septembre 2020 , Ferre Gola...

RDC : Des Ong des droits de l’homme recommandent l’éthique et la bonne gouvernance aux agents publiques de l’Etat

Par Serge Mavungu Le Premier ministre, Ilunga  Ilunkamba  a présidé, ce jeudi 24 septembre 2020, au nom du Président...