Exetat 2019-2020: «Une escroquerie des sociétés des télécoms et de Willy Bakonga», dénonce un cabinet d’avocats auprès du PG

Par Serge Mavungu

Le cabinet d’avocats Bokuma Joseph a, dans une correspondance adressée au Procureur général près la Cour de Cassation, dénoncé les comportements contraires à la loi en charge des sociétés de télécommunications Vodacom, Airtel, Orange et Africell en complicité avec le Ministre d’État, Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) qui,
dans son information sur les résultats de l’Examen d’État édition 2019-2020 ville province de Kinshasa, avait affirmé sur le petit écran de la télévision EDUC TV que ces résultats seront connus dans les minutes qui suivent sans précision des sections moins encore des options.

Ce suspens, précise-t-on dans cette lettre, a entrainé et suscité dans le chef des finalistes même des sections et options dont les résultats n’étaient pas encore prêts de procéder aux vérifications, en dépensant beaucoup d’unités pendant que le Ministre et les sociétés des télécommunications savaient très bien que ces résultats étaient indisponibles.

Le cabinet d’avocats Bokuma Joseph souligne dans cette correspondance dont une copie a été réservée au Premier ministre que, ce comportement leur fait tomber sous les infractions d’escroquerie et de détournement.