RDC: La CENCO exhorte le gouvernement de faire une demande formelle de la mise en place du Tribunal Pénal Spécial pour le pays

Par Gratis Makabi

Au cours d’une conférence de presse tenue, ce lundi 19 octobre 2020 , au Centre interdiocésain ,à Kinshasa, la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, (CENCO) exige que le Gouvernement de la République fasse une demande formelle de la mise en place du Tribunal Pénal Spécial pour la République Démocratique du Congo.

« Nous exigeons de notre gouvernement de faire une demande formelle d’institution d’un Tribunal Pénal Spécial pour la RDC afin d’engager des poursuites contre les présumés responsables  internes et externes, des milliers de morts et des victimes de violation massive des droits humains évoquées dans le Rapport Mapping 2010 » a déclaré le secrétaire général de la CENCO, l’abbé Donatien Nshole.

En outre, la CENCO demande à l’État Congolais de manifester d’avantage son autorité et d’exercer son pouvoir régalien, de combattre particulièrement la corruption, l’impunité, de mettre hors d’état de nuire les complices des auteurs de  l’insécurité et d’affirmer sa souveraineté vis-à-vis des Etats tiers.

Il sied de noter que les évêques ont , aussi , dénoncé et condamné les menaces de mort proférées contre Dieudonné Uringi et Sébastien Muyembo, respectivement évêques de Bunia et d’Uvira.

Pour rappel, en septembre dernier, le Parlement européen avait soutenu le plaidoyer du prix Nobel de la paix (2018), Denis Mukwege, pour la création d’un tribunal pénal international (TPI) pour juger les auteurs de crimes perpétrés dans la partie Est de la RDC et les cas avérés de violations des droits de l’homme remontant à avant 2002.