Maisons préfabriquées : après le procès V. Kamerhe, le gouvernement se rendra en Angola et Tanzanie pour vérifier les conteneurs !

Par Edmond Izuba

Le dossier des maisons préfabriquées vient de refaire surface quelques mois après la condamnation de Vital Kamerhe, le Libanais Samih Jammal et Jeannot Muhima, respectivement Directeur du cabinet du président de la république, le patron des entreprises de construction Samibo SARL et Husmal SARL, le chef de import et export à la présidence de la république. Au cours d’une réunion devant le chef du gouvernement, ce mardi 27 octobre 2020 à la primature, à laquelle ont pris part les VPM Budget, VPM des ITPR, Ministre d’Etat, Ministre de l’urbanisme et Habitat, le Ministre des Finances, le Ministre des Affaires Foncières, le Ministre de l’Aménagement du Territoire ainsi que les responsables de l’Office des Routes et celui de l’OVD pour évaluer le programme de 100 jours plus précisément dans le secteur des infrastructures routières, de l’habitat.

Selon le Vice Premier Ministre, Ministre du Budget qui a fait le point de la séance de travail, trois dossiers ont été examinés. Celui des Sauts de moutons qui sont presque terminés, le dossier de la lutte contre les érosions où le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba a instruit les ministères du Budget, des ITPR, des Finances ainsi que le responsable des régies d’examiner rapidement la question pour éviter les nouvelles catastrophes en saison des pluies.

En ce qui concerne la situation des maisons pré- fabriquées érigées au Camp Tshatshi présenté par le Ministre d’Etat de l’urbanisme et Habitat, il a été décidé la mise sur pied d’une commission d’experts pour examiner et évaluer cette question pour orienter l’action du Gouvernement.

« Il y a d’autres maisons préfabriquées qui sont encore dans les conteneurs ici au pays et dans des ports à l’étranger notamment en Angola et en Tanzanie. Une commission d’experts sera mise en place pour passer où se trouve ces maisons et faire rapport… », a déclaré le VPM du budget Mayo Mambeke.

« Les maisons préfabriquées au camp Tshiatshi sont sous la menace des pluies diluviennes… », Constate le gouvernement qui décide de « viabiliser » le site. D’autres maisons préfabriquées sont dans des ports en Angola et en Tanzanie, a-t-il ajouté.