Culture: la rencontre chorégraphique Mutoto Dans’Afrika maintenue jusqu’au 06 novembre

Par Gratis Makabi

La compagnie Hara et l’Institut Français de Kinshasa, en partenariat avec la Région Nouvelle–Aquitaine, la ville de Bordeaux, Bordeaux Métropole, l’Institut Français de Paris, l’Institut Français de Lubumbashi, et l’Alliance Française de Kisangani ont annoncé le maintien de la deuxième édition de Mutoto Dans’Afrika du 26 octobre au 6 novembre 2020.

Une soirée de création ouverte à tous et gratuite est prévue le 6 novembre à 19h à la Halle des Gombe afin de restituer le travail des danseurs au public. Cette édition est produite par Patrick Haradjabu, directeur de la compagnie Hara, invitant à collaborer le chorégraphe de renommée : Salia Sanou, directeur de la compagnie Mouvements Perpétuels et de La Termitière.

L’édition 2 Mutoto Dans’Afrika se déroule cette année dans des conditions particulières. Les organisateurs demandent aux participants de respecter les protocoles sanitaires qui seront communiqués très prochainement pour se protéger contre la pandémie de Covid19.

Ces rencontres chorégraphiques permettent aux spectateurs de soutenir les artistes et de réinventer les liens qui unissent le public à la scène.

Pour rappel, Mutoto Dans’Afrika est un événement chorégraphique annuel à Kinshasa rassemblant sur dizaine de jours des ateliers de recherche et de création en collaboration avec des artistes pluridisciplinaires congolais ou internationaux.

Initiée par la compagnie Hara, cette rencontre permet l’échange des connaissances artistiques et culturelles, explorer la question des territoires et développer la coopération. Mutoto Dan’s Afrika promeut la danse au Congo et défend l’émergence chorégraphique congolaise.