Procès King Alesh-Bracongo : le ministère public tombe dans les manœuvres dilatoires (partie civile)

Par Ben Dongoko

À la recherche d’une justice équitable dans un procès l’opposant à la société Brassicole Bracongo, l’artiste congolais King Alesh, de son vrai nom Alain Chirwisa, s’est présenté une fois de plus au tribunal de commerce de Kinshasa Matete le mercredi 18 novembre 2020.

Au cours de l’audience, les avocats du ministère public ont exprimé le besoin de savoir plus sur certains éléments question de réduire sensiblement la complixité du dossier. À les en croire, ce dossier en communication facilitera un avis écrit le 9 décembre prochain.

Loin de lui l’intention de rester bouche bée, Me Dany Yanyi -avocat d’Alesh, qualifie cette demande d’éclaircissement des manœuvres dilatoires.

« Le ministère public font de la comédie étant donné que tout est pourtant clair. Toutefois, j’appelle à la patience avant de connaître le verdict de ce procès », a-t-il renchéri.

L’artiste Alesh avait accusé la Bracongo pour utilisation abusive et sans autorisation de son oeuvre  « Youyou » dans l’une de ses publicités sur sa page Facebook.