Assemblée élective à la FEC : «la présidence de la république a positionné Dieudonné Kasembo pour succéder à Albert Yuma», dénonce la FEC

Par Ben Dongoko

Le Conseil d’Etat vient d’annuler, ce vendredi 27 novembre 2020, la réélection de Albert Yuma intervenue, mercredi dernier pour la sixième fois à la tête de la fédération des Entreprises du Congo (FEC).

Cette annulation fait suite à une requête de Dieudonné Kasembo, un des candidats à ce poste qui a relevé des irrégularités lors ce scrutin.

À l’en croire, l’assemblée générale ordinaire de la Fédération des Entreprises du Congo n’avait pas pris en compte sa candidature à cette élection.

Bien avant, soit 48heures avant la tenue effective de cette assemblée élective, l’immixtion avérée de certains membres du cabinet du Chef de l’État Félix Tshisekedi dans les préparatifs de ces assises a été dénoncée. La Fédération des Entreprises du Congo (FEC) par le biais de son Administrateur général, Kimona Bononge, a adressé une lettre à Félix Tshisekedi, parvenue à notre rédaction le 24 novembre, question de solliciter son implication pour que ces assises se déroulent dans un climat de paix, sans interférence, ni immixtion.

À en croire Kimona Bononge, ces membres du Cabinet du Chef de l’État lui ont donné des injonctions pour privilégier la candidature de Dieudonné Kasembo et d’écarter celle de Albert Yuma Mulimbi; et c’est là, en violation des statuts et du règlement intérieur de la Fédération des Entreprises du Congo.

Le combat indécent que mènent certains membres de votre entourage n’a qu’un seul but: discréditer Albert Yuma en positionnant Dieudonné Kasembo dont il prétend être votre candidat, sans votre propre consentement”, s’est-il adressé à Félix Tshisekedi.

Le conseil des sages de cette structure va bientôt designer la personne à même de diriger la FEC et la présentera lors de ladite assemblée générale ordinaire et élective ce 26 novembre 2020. Celà revient à dire que le Président de la FEC est d’abord désigné par le comité des sages et est ensuite élu démocratiquement à mains levées par ses pairs.