Kasaï-Oriental: Messe de requiem dite ce mercredi 9 décembre en mémoire de Kasonga Tshilunde

Par Ben Dongoko

Depuis le départ dans l’au-delà du Président de l’UNPC, Joseph Kasonga Tshilunde, la blessure dans la Presse Congolaise est loin d’être cicatrisée. Ainsi, sous l’initiative du comité provincial de cette structure, plus de 90 Journalistes du Kasaï-Oriental ont participé à la messe ce mercredi 9 décembre 2020, dans l’église catholique sainte Marie à Mbuji-Mayi pour une célébration eucharistique en mémoire de cet acteur de la plume disparu.

À en croire l’homélie du célébrant Abbé Pierre Kabamba, le journalisme c’est de l’apostolat pour la communauté; et Joseph Tshilunde l’a exercé avec beaucoup de valeurs morales et éthiques.

“Le journaliste est le seul de la société, il aide à raviver l’espoir d’un peuple, il est capable d’élever et de déchoir, il rend grand mais lui-même n’évolue pas”, a-t-il déclaré.

Abordant la parole de Dieu, l’officiant s’est basé sur deux lectures dans la bible, Esaïe 40:25-30 et Matthieu 11:28-30. L’homme de Dieu a invité tout un chacun à renoncer à soi-même, suivre Jésus-Christ et porter son joug.

Outre les journalistes de Mbuji-Mayi et les membres de la société civile, des députés provinciaux, le maire adjoint de la ville et d’autres personnalités ont pris part à ce rassemblement. La deuxième partie de la célébration a été consacrée aux témoignages et à la biographie de l’illustre disparue dont le corps a été mis en terre à Kinshasa le week-end dernier.

Admis aux soins, quelques jours avant, à la clinique Ngaliema M. Tshilunde est décédé le matin du 17 novembre à l’âge de 70 ans. Il dirigeait la corporation des journalistes congolais depuis 2014. Il a été reconduit pour un deuxième mandat à la tête de l’UNPC à l’issue d’un congrès organisé en octobre dernier à Muanda (Kongo Central).