RDC: En depit des manœuvres dilatoires, seul Cheikh Abdallah Mangala engage la Communauté Islamique (COMICO)

Par Serge Mavungu

La Communauté Islamique en République Démocratique du Congo (COMICO) /ASBL, connaît une crise de leadership, sans précédent, depuis bientôt deux ans.
Youssouf et son groupe veulent à tout prix diriger par défi cette communauté sans être membres effectifs.
Au moment où nous couchons ces quelques lignes, l’affaire est en justice.

Au lieu d’user des procédures orthodoxes, ils optent pour la fraude et la tricherie.

Pour éclairer la lanterne de tous, les dirigeants légitimes de la Communauté ont, dans un communiqué de presse, démenti formellement sur les arrêts par défaut sous : RCA 36567 et 36552 de
Youssouf Djibondo.

Ces dirigeants légitimes informent l’opinion
nationale et internationale que , contrairement aux mensonges de Youssouf Djibondo et son comité illégitime, propagés à longueur des journées sur les arrêts par défaut ci-dessus référencés, ces derniers ne vident, ni le contentieux, et encore moins lui confèrent le titre du Représentant légal de la COMICO/ASBL.

“Il est fondamental de rappeler avec force que les préqualifiés, ne sont ni
membres effectifs ni l’émanation d’une élection faite par les membres effectifs de la COMICO /ASBL selon l’esprit des dispositions pertinentes de l’article 10 de la loi 004 du 20 juillet 2001 portant dispositions générales
applicables aux associations sans but lucratif et établissements d’utilité
publique”, renseigne ce communiqué parvenu à la rédaction de www.objectif-infos.cd.

À ce titre, renchérit-on , ils ne peuvent prétendre sauf par déficience
intellectuelle, à aucune légitimité pour engager la COMICO/ASBL au près
de tiers.

Entendu que les arrêts sous examen, sont suspendus et donc inopérants à la suite d’opposition diligentée contre eux, depuis le 03/12/2020, il est juridiquement et éthiquement malhonnête que Youssouf
Djibondo
et son mouvement séditieux, brandissent ces arrêts frauduleux, comme sources de légitimation de leur pouvoir.
C’est inqualifiable.

En attendant l’aboutissement des pocédures, la Province Islamique de Kinshasa fixe l’opinion que le comité que dirige Cheikh Abdallah Mangala Luaba, Imam Représentant légal et grand Moufti de la
République, reste le seul comité légitime du pouvoir au sein de la
communauté islamique en République Démocratique du Congo.