Débat sur la ratification à la ZLECAF : l’élu de Goma, Hubert Fuguruta pose les préalables

Par Edmond Izuba

Le député national Hubert Fuguruta a pris la parole à la tribune de l’Assemblée nationale, ce vendredi où se déroule présentement un débat houleux sur la ratification de la RDC à la Zone de la Libre-échange entre les pays Africains (ZLECAF).

Dressant une situation sombre de l’économie congolaise, manque de production, l’élu de Goma a fait par de ses regrets, du fait que les débats se passent sans associer les experts en la matière.

«Quels les préalables et les garanties qui peuvent nous apaiser avant de ratifier notre adhésion?», a-t-il déclaré.

Il a profité de cette occasion pour transmettre les doléances des dignes fils du Kivu qui subissent nuit et jour les affres des pays étrangers impliqués dans la déstabilisation du grand Kivu. Parce que, d’après lui, beaucoup de pays membres de la zone ne veulent pas qu’il y ait le développement dans l’Est du Congo.

«Je crains que notre pays soit considéré comme un centre de consommation. Il y a risque qu’il y ait ni douanes, ni importations qui soient bénéfiques pour notre pays.
Comment expliquer que nous importons même des tomates ?», s’est-il interrogé.

«Ces pays doivent prendre les engagements fermes pour ne plus être impliqués dans la déstabilisation du Kivu», a-t-il martelé.

Le député Hubert Fuguruta a également plaidé pour que le mandat du Chef de l’État à la tête de l’Union Africaine soient une occasion de faire un lobbying international pour décourager les ennemis (pays voisins) du développement du grand Kivu.