Présumé détournement au Sénat :L’IGF accorde 5 jours à Thambwe Mwamba pour justifier le fonds (correspondance)

Par Gratis Makabi

Le Président du sénat, Alexis Thambwe Mwamba semble traverser la pire semaine depuis son existence sur la planète terre.
Accusé de détournement des deniers publics, le Procureur général près la Cour de cassation avait demandé, le mardi 02 février dernier, au bureau de la Chambre haute du Parlement d’autoriser l’instruction à charge de sa personne.

Quelques jours après, dans une correspondance datée du mercredi 03 février 2021, l’Inspection Générale des Finances (IGF) donne un ultimatum de cinq jours à Thambwe Mwamba pour justifier l’utilisation de fonds mis à la disposition du Sénat.

“Nous avons l’honneur de vous transmettre par la présente, la feuille d’observations provisoires relatives au contrôle du bureau comptable du Sénat code 0693. Cette feuille d’observations se résume en un montant de CDF 107.393.869.128,82 mis à la disposition du Sénat qui n’est pas justifié pour la période de janvier 2019 à fin 2020. Conformément aux dispositions légales et réglementaires, vous disposez d’un délai cinq (5) jours pour nous faire parvenir par écrit vos éléments de réponse. Passé ce délai, ces observations seront considérées comme définitives”, a écrit l’inspecteur général de L’IGF, Jules Alingete au Président du Chambre haute du Parlement.

Il sied de noter que, le questeur et son adjoint sont appelés à justifier cette somme auprès de l’IGF.

Pour rappel, profitant de la session extraordinaire du Sénat du mardi 02 février dernier, Thambwe Mwamba s’est défendu en rapport avec le courrier du PGR, en déclarant que “le fonds avait été consigné vu qu’il était sorti très tard de la banque.
“Le lendemain, ce fonds avait été ramené ici, j’ai donné les pièces justificatives. Ce fonds est entré bien au trésor. Il y’a donc pas détournement”, avait-il souligné.