RDC : Un “faux” monument de King Kester Emeneya scandalise la population de Kikwit

Par Edmond Izuba

Kikwit, ville natale du chanteur émérite King Kester Emeneya, a voulu offrir à son digne fils une statue à la hauteur des talents inégalés du défunt. Mais la bonne intention s’est butée aux limites du jeune artiste sculpteur qui a réalisé l’œuvre d’art. Ce samedi, c’est avec stupéfaction que les curieux ont découvert cette statue qui ne ressemble en rien à cette icône de la chanson congolaise. Très fâchée, la population de Kikwit ne jure que sur la démolition de la statue dévoilée samedi 20 février par le maire de la ville.

Du côté des autorités qui ont offert ce monument à la ville, personne ne veut assumer sa responsabilité. Bien que la statue porte la mention “Don de Willy Ngoopos”, actuel Vice-Premier ministre en charge des infrastructures, originaire de ce coin de la république démocratique du Congo, mais ses proches informent la rédaction d’Objectif-infos.cd que “l’Excellence Monsieur le VPM a déjà renoncé à cette œuvre. Il ne s’agit pas de son don”. Un silence du cimetière observé du côté du maire de la ville de Kikwit qui a imposé une taxe spéciale en faveur de la construction de ce “pseudo” monument de King de la musique congolaise.

Décédé depuis le 13 février 2014, à Paris en France, l’artiste musicien n’a pas été enterré dans sa ville natale malgré la doléance de ses fans auprès des autorités de Kinshasa qui lui ont érigé une jolie pierre tombale au cimetière Entre Terre et Ciel.