Assassinat de l’ambassadeur d’Italie : la consternation de la classe politique congolaise !

Par Edmond Izuba et Gratis Makabi

La classe politique congolaise toute tendance confondue consternée par la disparition brusque de l’ambassadeur d’Italie sur le sol congolais. Luca Attanasio d’Italie a été tué ce lundi 22 février 2021, dans la matinée, entre les territoires de Kilimanyoka et Kanyamahoro, près de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu.

À en croire le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, le diplomate Italien est décédé des suites de ses blessures après une attaque armée d’un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) dans lequel il se trouvait.

“Le convoi du PAM a été attaqué avant d’arriver à Kibumba”, a déclaré le gouverneur de province.

D’ajouter : “On les a d’abord pris pour les rançonner. Puis on les a amenés en brousse. La population qui n’était pas loin a commencé à critère. Les FARDC et l’ICCN sont venus à la rescousse. Il y a eu échange de tirs. Les assaillants ont abattu le garde du corps et l’ambassadeur”.

Du côté de la classe politique congolaise, une flambée de réactions à travers leurs comptes officiels des réseaux sociaux. Moïse Katumbi, patron d’Ensemble pour la République, parti politique, condamne fermement ce qu’il qualifie “des actes ignobles”. Sur son compte Twitter, l’ancien gouverneur de l’ancienne province du “Grand” Katanga. Jean Pierre Bemba prend le relais avec consternation avant de rappeler sa dernière et récente rencontre (du 26 janvier 2021) avec l’illustre disparue. «Je garde de lui le souvenir d’un homme impliqué dans la préservation des forêts”, a-t-il indiqué.

Le député national, Claudel Lubaya a signifié que “le meurtre de l’ambassadeur d’Italie, son chauffeur et son garde du corps illustre de manière éloquente le niveau de dégradation de la situation sécuritaire dans l’Est du pays et de la détresse à laquelle sont confrontés les concitoyens congolais qui vivent dans cette partie du pays”.

En outre, L’analyste politique, Ardent Kabambi qui se fait appeler ami du peuple italien, estime qu’il a marre de ceux qui font la loi dans l’Est de la RDC, et demande aux autorités du pays d’agir à l’immédiat.

“Je partage ma saine colère du peuple italien, après l’annonce du décès de l’ambassadeur italien en République démocratique du Congo. Pensée affectueuse à Monsieur l’ambassadeur Luca Attanasio,son chauffeur, à ses proches, ses amis et toutes celles et tout ceux qui l’ont accompagné dans cette partie de mon pays. Je m’insurge contre cette odieuse attaque de l’ambassadeur italien, de ses proches, ceci atteste encore que les civils sont gardés par des vigiles” a déclaré.

Pour rappel, Luca Attanasio était en poste à Kinshasa depuis le 31 octobre 2019.