RDC: La LUCHA demande au Ministre de l’Intérieur une sécurisation spéciale de la population de l’Est
(Correspondance)

Par Serge Mavungu

L’attaque contre un convoi du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) survenue,hier lundi 22 février 2021 près de Goma, et qui a coûté la vie à un compatriote congolais, Mustapha Milambo Baguma ainsi qu’à deux ressortissants Italiens, dont l’ambassadeur Luca Attanasio continue à susciter des réactions.
Dans une correspondance adressée au Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et de Sécurité,
la LUCHA souligne que “les services de sécurité et les autorités provinciales n’ont pu, ni assurer des mesures de sécurisation particulières du convoi, ni leur venir en aide faute d’information de leur présence dans cette partie du pays pourtant réputée instable”.
Et cette structure de renchérir dans sa correspondance, considérant que depuis de nombreuses années, chaque jour des dizaines de Congolais sont massacrés, violés, kidnappés, et leurs biens détruits ou pillés, alors qu’il y a des forces de défense et de sécurité censées assurer leur sécurité, et souvent, sans que cela suscite la moindre réaction des autorités ;
considérant aussi que c’est faute d’information que vous ne faites rien pour eux ; nous venons par la présente vous informer publiquement et solennellement de la présence dans cette partie du pays (Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Maniema et Tanganyika) de quelque 21 millions de Congolaises et de Congolais qui ont particulièrement besoin de sécurisation par les forces de défense et de sécurité.
La LUCHA exhorte aux autorités congolaises à travers cette correspondance adressée au patron de service de sécurité de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que la population puisse aller aux champs, à l’école, voyager, et tout simplement mener sa vie en toute sécurité.