RDC: Dans le cadre des consultations, le 1er Ministre a conféré avec la délégation de SYNEMAC, de SYNECAT et de la Gécamines

Par Serge Mavungu

Amorcées depuis le lundi 22 février 2021dernier, les consultations initiées par le Premier ministre, Samba Lukonde sont à leur sixième jour.

Ce samedi 27 février 2021,à l’Hôtel du gouvernement, Samba Lukonde a reçu tour à tour, les agents de la Gécamines; le syndicat des magistrats ainsi que le Syndicat National des Enseignants des écoles Catholiques( SYNECAT).

Les représentants des agents et travailleurs ainsi que les délégués syndicaux qui ont composé la délégation de la Gécamines ont déclaré que “nous sommes là pour l’accompagner dans sa lourde mission qui est celle de conduire le Gouvernement de notre pays. Nous ne pouvons pas être indifférents. C’est la première fois que notre société venait d’être honorée au plus haut niveau. Le choix opéré par le Président de la République est judicieux. C’est la fierté de nous, Gécaminards”.

Ils ont, aussi, ajouté qu’ils sont déterminés d’accompagner le chef du Gouvernement.
“Tant qu’il sera à la tête du Gouvernement, nous serons toujours derrière lui pour l’aider à mener à bon port cette tâche qui lui est confiée par le Garant de la Nation”, ont-ils martelé.

Le Syndicat National des Magistrats du Congo (SYNAMAC) a, quant à lui,
rappelé au Premier ministre, les prescrits de la Constitution selon lesquels, un Etat de droit repose sur la séparation des pouvoirs.
“C’est ainsi que nous aimerions, en perspective de la formation du Gouvernement, avoir un ministre de la Justice qui soit un trait d’union entre l’Exécutif et le Judiciaire et non celui qui va s’immiscer dans la gestion de l’administration de la Justice”, a déclaré en substance Edmond Issofa, président du SYNAMAC.
L’occasion faisant le larron, le SYNAMAC a sensibilisé le Premier Ministre sur le fait qu’ayant adhéré à l’espace OHADA, la RDC doit assurer une rémunération conséquente aux magistrats selon le standard défini.

Reçu en dernier lieu, le SYNECAT attend du Premier Ministre Sama Lukonde des “réformes courageuses” dans le secteur de l’EPST.
À en croire Jean Bosco Puna qui a conduit la délégation du SYNECAT, aujourd’hui, la gouvernance du sous-secteur de l’EPST pose véritablement problème et il est important qu’il puisse avoir une certaine attention sur cette question de gouvernance .