2ème phase FIFA-Connect en RDC : Trois provinces retenues pour entamer l’identification numérique des joueurs

Par Gratis Makabi

La deuxième phase du projet FIFA-Connect en République Démocratique du Congo a été lancée, lundi 01 mars 2021, par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA), au siège de ladite instance dans la commune de Gombe, à Kinshasa.

Plusieurs représentants des clubs de football et des entités sportives concernées ont pris part à cette rencontre pour une séance de briefing avant la descente dans les différents sites afin d’être dotés des matériels, d’autant plus que l’enregistrement des données sur la plateforme se fera à la base.

Trois ligues provinciales ont, en effet, été choisies dont Kinshasa, Kongo Central et Katanga pour entamer cette deuxième phase, après la première qui concernait les clubs évoluant aux championnats d’élite congolaise (Ligue 1 et Ligue 2)

D’après le Président de l’Entente Provinciale de Football de Kinshasa (EPFKIN), Alain Tshepuk,
ce projet vient à point nommé afin de faire barrière aux cas de fraudes et de transferts irréguliers.

“C’est une avancée majeure pour notre pays surtout pour les pays en voie de développement parce qu’on connaît des difficultés notamment des problèmes de transfert. Nous avons aussi un problème d’état-civil. Nous n’avons pas de carte d’identité. Il y a des joueurs qui passent d’un club à un autre ou d’un pays à un autre avec ou double voire triple identité. FIFA-Connect va faciliter la difficulté dans la triche parce que tous les joueurs auront un identifiant ce qui va limiter les cas des fraudes et transferts irréguliers”, a-t-il déclaré devant la presse.

Noton que, cette deuxième phase consiste à la numérisation des données des footballeurs, des membres du staff technique et des dirigeants des clubs évoluant au niveaux des ententes provinciales et urbaines des ligues provinciales avec comme objectif de rendre plus transparent le mouvement des athlètes et éviter la falsification des identités.

Pour rappel, seize clubs engagés en Linafoot et des dizaines de la ligue 2 ont procédé à l’enregistrement à la première phase au niveau national.