Réponse de la Présidence à la Cenco : “Des discours aux senteurs politiques, des accointances avec des officines obscures”

Par Ben Dongoko

Plus que sensible au message du prélat Catholique, la Présidence de la République Démocratique du Congo a réagi d’un ton ferme avec des mots pointus. Dans sa déclaration dont une copie est parvenue à Objectif-infos.cd ce mardi 2 Mars 2021, la Direction de la Communication du Chef de l’État estime que le discours de la CENCO a des allures politiques et l’accuse, de ce fait, d’avoir des accointances avec des officines obscures.

En relançant le débat sur la tenue des prochaines élections, la Présidence de la République s’interroge sur la peur prônée par l’Eglise teintée d’un sceptisme.

“D’où vient alors la peur des princes de l’église ?”, s’est-elle interrogée.

“Ayez vos apaisements et ne confondez pas les rôles ni non plus vitesse et précipitation”, a-t-elle suggéré à la Cenco.

Sans mâcher les mots, la Dircom du Chef de l’État pense que cet engagement excessif de la Cenco dans les enjeux politiques l’éloigne de sa sacerdoce et des lieux de culte.

“L’immixtion de la Cenco dans ce qui ne relève pas de sa compétence (à l’instar de l’organisation des élections) est simplement ahurissante, voire provocante pour des pères spirituels”, a-t-elle renchéri.

Après une lecture minutieuse de la déclaration de la Cenco, peut-on retenir qu’elle a tout simplement exhorté le Chef de l’État de mettre au piédestal les attentes de la population mais également d’essayer tant peu soit-il de mettre hors état de nuire tous les adeptes du ventre.

“Il ne suffit pas de changer simplement de camps politiques, faut-il encore rompre avec les antivaleurs… Le peuple sera frustré de voir revenir au pouvoir ceux qui ont participé au pillage, à l’insécurité”, avait-elle souligné.