Recueil de normes pour les écoles Maternelles en RDC: “Ces normes impliquent la revisitation du programme au niveau maternel” (W.Bakonga)

Par Ben Dongoko

Dans l’optique d’offrir aux enfants de l’école maternelle une éducation de haute facture tout en privilégiant une meilleure préparation pour leur intégration à l’enseignement primaire, le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Willy BakongaWilima a, grâce à l’appui de la banque mondiale, présenté officiellement le recueil de normes de l’enseignement préscolaire, ce mercredi 3 mars 2021.

Lors de l’exposé du recueil, le Consultant Michel Otto, a étalé l’essentiel de cette nouvelle documentation éducative constituée de vingt-huit normes et six domaines; notamment, le domaine de l’éducation, de la participation communautaire, de la santé et nutrition, de l’environnement scolaire, de la protection et des ressources.

«Parmi les normes, on peut citer la communication permanente entre les Parents et les enseignants, la formation des enseignants des écoles maternelles, la promotion des langues locales (Lingala, Swahili, Kikongo et Tshiluba) dans les écoles maternelles, la rémunération adéquate des enseignants mais également la bonne éducation sanitaire et environnementale», a signalé le Consultant.

Dans son speech, Willy Bakonga a précisé que ce recueil règlemente et garanti la qualité des services dans l’Education de la Petite Enfance (EPE).

L’application de ce recueil, a ajouté le ministre, va par ricochet faciliter la revisitation du programme national de l’éducation au niveau de l’école maternelle.

«Il va forcément intégrer de nouvelles matières dont le module de l’éducation parentale question de sensibiliser aussi les parents à s’impliquer dans la croissance éducative des enfants et de manière tant intégrale que radicale…le souhait le plus ardent est que les enfants soient formés de manière holistique et harmonieuse»;a-t-il renchéri.

L’occasion faisant le larron, le Ministre a lancé un appel aux partenaires techniques et financiers question de faire parvenir ce projet même dans les coins et recoins de la République Démocratique du Congo par le biais d’une reproduction à très grande quantité.

Entre-temps, il importe de souligner que grâce au partenariat mondial pour l’éducation à travers le projet Paque, ce recueil a bénéficié d’une production et reproduction en 10.000 exemplaires. Ainsi, il ne reste que la phase de la distribution et vulgarisation dudit projet.