RDC:2 à 2.5 milliards USD à investir par an dans les infrastructures pour son émergence à l’horizon 2035(Patrick Onoya, Lobbyiste-Stratégiste )

Par Serge Mavungu

Le Lobbyiste-Stratégiste Patrick Onoya estime que le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) doit nécessairement investir 2 à 2.5 milliards de dollars américains chaque année dans les infrastructures de base pour atteindre L’émergence à l’horizon 2035.
Ceci est conforme à l’étude sur les pays émergents d’Amérique latine qui a établi que ces derniers avaient investi 4 à 5% de leur PIB dans les infrastructures de base comme condition nécessaire pour atteindre l’objectif de l’émergence en 10 à 15 ans.

En RDC, Patrick Onoya pense que cet objectif “surréaliste ” d’apparence est possible si le gouvernement applique stratégiquement le concept de “l’effet de levier “. Pour cela, il sera important que le gouvernement améliore son “ingénierie financière”, dit-il.
Ci-dessus l’intégralité de sa 14 ème Tribune

RDC, PAYS ÉMERGENT À L’HORIZON 2035

Une etude menée par des experts en économie de développement sur les pays devenus émergents d’Amérique latine tel que le Brésil et le Mexique a établie ce qui suit :

“Il a été constaté que ses pays ont investi 4 à 5% de leur Produit Intérieur Brut (PIB) dans les infrastructures par année pendant au moins 10 à 15 ans. “

En considérant que le PIB de la RDC est de 50 milliards de dollars, ceci dit que pour que la RDC devienne un pays émergent en 2035, le gouvernement doit investir annuellement 2 à 2.5 milliards de dollars dans les infrastructures de base.

Ainsi, si le président Fatshi veut rendre la RDC émergente à l’horizon 2035, les différents gouvernements qui se succéderont les 15 années avenir doivent trouver annuellement 2 à 2.5 milliards de dollars pour investir dans les infrastructures de base.

À première vue, C’est une mission impossible. Cependant si le gouvernement de la RDC intègre et applique intelligemment le concept de “L’EFFET DE LEVIER “, il est possible d’entre voir des pistes de solutions.

D’où l’importance de l’application des concepts de l’intelligence financière au sein du gouvernement de la RDC.

L’émergence de la RDC en 2035, C’est possible !

Bonne lecture !

Patrick Onoya

Lobbyiste – Stratégiste