Haut-Katanga : G.Kyungu invite les députés provinciaux à enquêter sur les situations financières des institutions publiques provinciales

Par Ben Dongoko

Au cours de l’ouverture de la session ordinaire de mars consacrée au contrôle parlementaire,
le président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, Gabriel Kyungu, a appellé les députés provinciaux à enquêter sur les situations financières des institutions publiques provinciales.

“Notre organe ne doit pas seulement se contenter de légiférer. Il doit également contrôler le gouvernement provincial ainsi que les services publics et locaux sans oublier les entités territoriales décentralisées, lesquelles perçoivent la rétrocession de la redevance minière, en attendant l’installation des conseils urbains issus des élections municipales et locales. C’est pour dire que les commissions d’enquête, les questions orales et écrites avec ou sans débat, des questions d’actualités, les interpellations par des commissions sont pour nous les instruments qui nous permettent de remplir ce rôle essentiel. Il y va de la crédibilité de notre institution. À ce sujet, dois-je rappeler que vous êtes appelés à faire enquêter sur tous les services”, a-t-il déclaré.

Le président de l’organe délibérant du Haut-Katanga a précisé, lors de cette plénière tenue le mardi 30 mars, que son institution n’est pas l’Inspection Générale des Finances (IGF) et rappelé que le contrôle parlementaire ne doit pas être perçu comme un instrument de pression d’une institution sur une autre.

Et de renchérir :

“Notre province étant à côté des pays limitrophes, elle a besoin des recettes frontalières. D’où la nécessité pour les autorités provinciales de repenser la question du service de la brigade anti-fraude à Kasumbalesa pour qu’elle joue réellement son rôle. Trop de trafiquants, il faut les arrêter et les présenter devant la population. Nous devons savoir où vont les recettes perçues à Kasumbalesa et partout ailleurs. À ce sujet, une enquête parlementaire de grande envergure s’impose envue de doter la province des moyens nécessaires pour se développer”.

Une interpellation qui intervient après une mission de l’IGF dans cette province.

L’IGF a ensuite invité le gouverneur Jacques Kyabula Katwe à Kinshasa pour des échanges sur la gestion financière de la province.