Centenaire de l’Eglise Kimbaguiste : “Simon Kimbangu est le précurseur de l’indépendance de la RDC” (Dircab de Papa Simon Kimbangu)

Par Ben Dongoko

Les coins et recoins de la République Démocratique du Congo ont célébré le centenaire de l’Eglise Kimbaguiste ce mardi 6 avril 2021. À Nkamba, ville sainte pour cette Eglise, une grandiose cérémonie s’est déroulée sous la barbe du Chef de l’État Félix Tshisekedi. Simon Landu, Dircab du Papa Simon Kimbangu, a souligné dans son speech que la mission de ce Chef spirituel était la libération de l’homme noir et de l’opprimé.

À l’en croire, Papa Simon Kimbangu a traversé vents et marées pourvu de redorer l’image de l’homme noir mais aussi de libérer les opprimés de la terre à l’instar de peuple Israël après 430 ans d’esclavage en Egypte.

“Excellence Monsieur le Président, vous êtes ici à Nkamba nouvelle Jérusalem où 100 ans plutôt, Simon Kimbangu avait débuté son ministère après que Jésus-Christ lui ait remis le bâton sacré pour sauver l’humanité…Papa Simon Kimbangu, tout au long de sa mission, a révélé les choses cachées du monde présent…il est le précurseur de l’indépendance de la RDC et de toute l’Afrique noire”, a-t-il précisé.

Ainsi, poursuit-il, ce centenaire se subdivise en trois étapes :

“1921-1959 : Période de la fondation, persécution de S.Kimbangu et de sa clandestinité ; 1959-2001 : Période de l’organisation structurelle et administrative de la conviction et implantation universelle de l’Eglise Kimbaguiste ; 2001 à ce jour : Période d’accomplissement de la prophétie et réalisation de grands projets”.

Par ailleurs, ce Directeur du Cabinet a, à travers une figure de style, montré le lien symboliquement richissime et significatif entre la date du 6 avril, début du ministère de Papa Simon Kimbangu, et les inoubliables grands événements.

“L’homme fût créé le 6 ème jour de la semaine, c’est aussi le jour où les enfants d’Israël sortirent de l’Égypte après 430 ans d’esclavage auprès de Pharaon, le 6 avril c’est également le jour où Jésus-Christ opéra son premier miracle, le 6 avril fût le début de l’année selon le calendrier hébraïque…”, a-t-il démontré.

À titre de rappel, le 6 avril 1921, Simon Kimbangu est crédité de la guérison miraculeuse d’une femme malade. Ce premier miracle marque ainsi la naissance de son ministère. Papa Simon Kimbangu n’aura le temps d’exercer son magistère que pendant cinq mois. Mais sa prédication a trouvé un fort retentissement au sein d’une population colonisée prête à entendre son message d’émancipation de l’Homme noir.

En septembre 1921, le nouveau prophète qui déplace les foules est arrêté par l’administration coloniale belge. Il fut finalement enfermé pendant 30 ans jusqu’à sa mort en 1951, le jour de la naissance de son petit-fils, actuel chef spirituel de l’Église kimbanguiste.