Insécurité dans l’Est : Les élèves conditionnent la reprise des cours par la venue du Chef de l’État

Par grâce Kakela

Après plusieurs manifestations contre la monusco, Béni a reprit son souffle ce lundi 26 Avril 2021 quand bien même les activités scolaires restent paralysées.

Par ailleurs les portes des boutiques, magasins et banques sont ouverts sur le boulevard de Ruwenzori et Nyamwisi.

Le groupe de pressions Véranda Mustanga et le mouvement citoyen Lucha ont appelé à la cessation des grèves le weekend dernier.

“Sous le respect du mot d’ordre de l’Epst, tous les enseignants sont au point, mais aucun élève ne s’est présenté comme vous le constatez”, a déclaré Evariste Mawa Mbika, Préfet de l’institut Manyabelu.

À en croire les élèves qui réclament la présence du Président de la République au Nord-Kivu, aller au cours n’est pas un problème mais un élève qui se sent maltraité et dépourvu de tranquillité ne peut pas se pointer à l’école avec quiétude.

“Nous ne bougerons pas d’ici jusqu’à atteindre notre objectif, que le Président vienne s’installer ici” dixit les élèves de ce coin.