Dossier RDC-Gabon : Les léopards officieusement qualifiés pour la CAN 2022 ( FECOFA)

Par Gratis Makabi

L’équipe nationale de la République Démocratique du Congo se rapproche de plus en plus de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui va se dérouler au Cameroun en 2022.

La Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) continue à nourrir les congolais d’un espoir immense dans l’affaire l’opposant à la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) sur le faux document du joueur gabonais Guelor Kanga Kaku, connu sous le nom de Guelor Kiaku Kiaku Kiangani en RDC.

La FECOFA a, en effet, posté, ce mercredi 28 avril 2021, sur sa page officielle, la lettre “Q” avec les emojis de joie. Ces signaux ont secoué un grand nombre de supporters des fauves congolais.

Pour rappel, juste après l’élimination des léopards de la RDC de la compétition, la FECOFA avait déposé une plainte à la Confédération Africaine de Football (CAF) contre la FEGAFOOT. L’instance faîtière du football congolais accuse le Gabon d’avoir falsifié le document du joueur Guelor Kanga. Selon elle, ce dernier est né à Kinshasa, avant de rallier Libreville très jeune, mais sur sa licence il est écrit qu’il est né à Oyem et il a changé d’identités en prenant une partie du nom de son père adoptif au Gabon.

Un mois après soit le samedi 17 avril 2021, l’Instance panafricaine du football africain avait demandé à la Fédération Gabonaise d’apporter ses moyens de défense pour prouver l’éligibilité de Guelor Kanga à l’équipe nationale du Gabon. Jusqu’à ce jour, rien de précis n’a été enregistré venant de la FEGAFOOT.

Il sied de noter que, l’article 46 du règlement de la CAF stipule qu’au cas où les faits incriminés seraient avérés, l’association nationale reconnue coupable sera suspendue de participation aux deux éditions suivantes de la CAN.

L’article 47 fait savoir, pour toute erreur administrative en matière d’enregistrement des joueurs, l’association nationale concernée sera suspendue de participation à l’édition suivante de la CAN et son équipe sera éliminée de la compétition si cette dernière est toujours en cours.