Dossier RAM : Une question orale avec débat déposée à l’assemblée nationale à l’intention du ministre Kibassa Maliba

Par Gratis Makabi

Le député national, Claude Mugomberwa Misare a déposé, ce lundi 03 mai 2021, une question orale avec débat adressée au ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (PTNTIC), Augustin Kibassa Maliba, à l’Assemblée nationale.

À l’en croire, le ministre de PTNTIC doit venir éclairer les zones d’ombre au sujet du Registre des Appels Mobiles (RAM).

“Je viens de déposer à l’assemblée nationale une question orale avec débat adressée au ministre de PTNTIC. Qu’il vienne éclairer la lanterne de la représentation nationale sur un certain nombre des questions qui concernent le RAM. Le ministre Kibassa Maliba doit nous dire combien d’appareils a-t-il enregistré durant ce six derniers mois. Quel est le bilan actuel de la mise en place du système du Registre Centrale d’identification des équipements en RDC”, a déclaré l’élu d’Uvira, dans la province du Sud-kivu.

Claude Mugomberwa s’est posé la question de savoir pourquoi un simple enregistrement d’appareils mobiles peut-il être transformé en une taxe qui vient alourdir la charge d’utilisation des téléphones mobiles.

Il sied de noter que, le RAM est une taxe instaurée par l’autorité publique pour lutter contre les téléphones contrefaits et protéger les données téléphoniques des utilisateurs en cas de perte.

Il est opérationnel depuis, le 24 septembre dernier. L’enregistrement au RAM impose à chaque utilisateur de payer entre 1 à 7 $ selon la technologie du téléphone (2G, 3G, 4G etc).
Cette taxe est, cependant, fustigée par certaines langues qui estiment qu’elle vient surcharger un peuple “pauvre”.