RDC : La NSCC exhorte le Chef de l’État de s’impliquer pour la suppression de la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM)

Par Ben Dongoko

La Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) s’insurge contre la taxe sur le Registre des Appareils Mobiles (RAM).

Dans un point de presse tenu ce mardi 4 mai 2021, le Coordonnateur de la NSCC Jonas Tshombela exhorte le Chef de l’État Félix Tshisekedi de s’impliquer pour la suppression de cette taxe. À l’en croire, cette redevance de trop est imposée illégalement à la population congolaise.

“Quelle est la base légale de ce prélèvement ? Quel est le service rendu qui doit être ainsi rémunéré ? Pourquoi cet acharnement fiscal sur les pauvres citoyens ? Au regard de cette pression fiscale qui pèse sur le consommateur congolais sans revenu, la NSCC considère que cette taxe est un sabotage organisé de la vision du chef de l’État qui voudrait faire du numérique congolais un levier d’intégration, de croissance économique et du progrès social”, s’est-il exprimé.

Et de marteler :

“La taxe RAM doit être supprimée simplement”.

Depuis la semaine passée, plusieurs abonnés des réseaux de téléphonie sont dans l’impossibilité de se procurer des forfaits via mobile money en raison de la coercition du paiement du RAM. Cette situation a soulevé un tollé dans l’opinion. Une marche de protestation contre cette taxe a été réprimée lundi dernier à Kinshasa.