Kinshasa : La Fondation Bill Clinton lance un SOS pour les femmes détenues sans jugement dans la prison de Makala

Par Grâce Moleka

Depuis plus de dix ans, les conditions de vies des femmes détenues dans la prison centrale de Makala deviennent de plus en plus critique. La récente appel en alerte concerne en particulier les femmes et les enfants qui font partie des détenus préventifs et dont la démarche judiciaire tarde à s’accomplir.

D’après certaines informations, il y a une dame qui a été arrêtée et mise en prison pour un problème de couple dont le mari est diamantaire, qui joue également de sa position sociale pour la faire condamner. Détenue dans la prison de ndolo depuis 5 ans pour une peine maximale de 7 ans, elle vit dans des conditions critiques.

Toutes les démarches entreprises, apprend-t-on, pour sa remise en liberté ont été vaines

Affectée par des décès intempestifs et des maladies survenues dans cette instance pénitentiaire, la Fondation Bill Clinton (FBC) appelle les autorités judiciaires à une bonne justice pour les femmes, considérées comme être fragile.

Par ailleurs, la FBC exhorte les autorités compétentes d’assurer, tant peu soit-il, la formation aux jeunes prisonniers. À l’en croire, bien qu’en prison, ces derniers doivent bénéficier d’un bon encadrement pour un avenir meilleur.