État de siège au Nord-Kivu et Ituri : Le MDVC envisage une marche de soutien aux FARDC dans les tout prochains jours

Par Gratis Makabi

Le Mouvement de lutte pour la Démocratie et le Vrai Changement (MDVC), parti politique de l’opposition extraparlementaire a suivi avec attention particulière la proclamation de l’État de siège par le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri en vue d’éradiquer totalement l’insécurité dans cette partie du pays.

À croire le secrétaire général du MDVC, Augustin Bisimwa dans une déclaration faite, ce vendredi 07 mai 2021, le parti politique extraparlementaire exige un encadrement vigilant dudit état de siège afin d’éviter tout genre de dérapage et de surprise désagréable.

“Le MDVC soutient tous les efforts des institutions de la République pour autant qu’ils visent le rétablissement de la paix dans l’Est, ainsi que l’amélioration des conditions de vie de nos populations en situation précaire”, a-t-il déclaré.

Le MDVC envisage, en outre, une marche de soutien aux forces armées de la République (FARDC) et Officiers de la police nationale congolaise (PNC) dans les tout prochains jours pour la mission qui leur a été confiée par le Président de la République.

Pour rappel, le Président Tshisekedi avait nommé, le mardi 04 mai dernier, les nouveaux gouverneurs militaires, ainsi que leurs adjoints policiers, dans ces deux provinces.

Le lieutenant général Luboya Nkashama a été nommé gouverneur militaire pour la province de l’Ituri. Il est secondé par un autre officier de police, Benjamin Alonga Boni, nommé vice-gouverneur de la même province.

Au Nord-Kivu, c’est le lieutenant-général Constant Ndima qui est aux commandes. Il a pour vice-gouverneur Ekuka Lupopo.

Ces nouveaux dirigeants sont entrés en fonction le jeudi 06 mai.

L’état de siège a été décrété pour 30 jours. Son objectif est de contraindre toutes les forces négatives à la reddition.